Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Britanie Cauchon et son père lancent leur compagnie de vélo

Publié le 24 mars 2021 à 17:16, modifié le 24 mars 2021 à 17:16

Par: Vincent Lanoie

Britanie Cauchon se lance en affaires avec son père. Le sport cycliste est une discipline qui s’avère très dispendieuse surtout en début de carrière. C’est pourquoi Britanie et son père Patrice ont décidé de lancer leur propre compagnie avec les vélos «Cauchon».

Habile avec ses mains, le père de Britanie Cauchon veut offrir le meilleur vélo à sa fille en vue de sa prochaine saison où elle fera le saut chez les juniors. C’est de là que lui est venue l’idée de lancer sa propre marque de bicyclette avec Britanie. Les vélos «Cauchon» sont fabriqués en Asie, mais la famille peut ensuite les personnaliser de A à Z avec l’expertise d’entreprises de la région.

«La peinture est appliquée par Carrosserie Kamouraska, le lettrage personnalisé par Enseignes RDL et si on a des pièces à faire, on les fait chez Outils Viel», a souligné d’entrée de jeu, Patrice Cauchon.

Le clan Cauchon ne se lance pas en affaires dans l’espoir de vendre ses  produits en grande quantité. Les coûts de la saison de Britanie seraient amortis avec seulement quelques clients. Ils s’adressent à des cyclistes en quête d’une monture faite sur mesure.

«C’est un vélo qui coûte entre 4000 et 4500$ en montant. N’importe qui pourrait s’en procurer un avec l’avantage que le vélo sera positionné et conçu pour nous», a ajouté M. Cauchon.

En travaillant ensemble, le duo père-fille pourra optimiser le produit continuellement. Pour sa saison estivale, l’adolescente pédalera avec son modèle «Raptor» conçu selon ses exigences. Son vélo n’a pas de câbles, alors que les vitesses changent avec l’aide d’un système Bluetooth.

«Britanie est une athlète sensible aux avancées technologiques. Une paire de roues des fois plus raide, tu vas le sentir dans un virage et tu seras plus performant à la relance. Britanie va pouvoir me donner ses impressions sur le vélo après chaque course», conclut-il.

«J’aimerais ça remporter des courses avec le vélo pour montrer qu’un vélo, ce n’est pas ça qui te rend bon, mais c’est la personne qui le conduit. Gagner avec mon nom et celui de mon père sur le vélo serait vraiment gratifiant», a commenté la cycliste, Britanie Cauchon.

Le premier test de Britanie sur sa nouvelle monture aura lieu le 24 avril lors d’un contre-la-montre à Granby.

Une possible participation aux championnats du monde de vélo sur piste en septembre pour Cauchon?

Britanie Cauchon a récemment reçu de bonnes nouvelles de la part de l’équipe du Québec en vélo sur piste. La cycliste sera invitée aux qualifications de l’équipe canadienne menant à une possible participation aux championnats du monde de vélo sur piste. Ces qualifications se tiendront du 1er au 6 août à Milton en Ontario. L’adolescente de Saint-Alexandre-du-Kamouraska tentera de se classer pour ses premiers championnats du monde chez les juniors qui auront lieu en Égypte en septembre.