Pour consulter l'ancien site, cliquez ici.
Prévisions météo
État des routes
Marées

Nouvelles

Bilan de session amer pour Gaétan Lelièvre

Publié le 14 décembre 2017 à 15:20, modifié le 14 décembre 2017 à 15:56

Par: Stéphanie Collin

Le député de Gaspé Gaétan Lelièvre a présenté son bilan annuel devant les médias ce matin. Plusieurs grand dossiers ont occupé la scène, certains bien préoccupants pour la population gaspésienne.

Le député de Gaspé a qualifié cette dernière session parlementaire par beaucoup d’intentions de la part du gouvernement actuel sans toutefois peu d’actions concrètes pour la Gaspésie.

Gaétan Lelièvre est revenu sur le fait qu’il en était à sa première session parlementaire complète en tant que député indépendant ce qui lui a permis de poser à douze reprises des questions à l’Assemblée.

Il a notamment profiter de ses interventions pour questionner Québec sur le développement des transports et sur les services de santé en région.

Dans son bilan, le député indépendant est évidemment revenu sur le développement des hydrocarbures en Gaspésie.

«On ne veut pas que ça se fasse avant d’avoir  été informé et consulté véritablement, ce qui n’est pas le cas présentement. Vous l’avez vu, ça sème une division énorme dans la communauté. Les gens d’affaires d’un côté, les groupes environnementaux de l’autre, le monde municipal et les leaders économiques qui sont pris entre les deux et qui ne savent plus qui croire. C’est complètement irresponsable de la part du gouvernement d’agir ainsi.»

Le député a aussi mentionné l’importance  d’une couverture médicale 24/7 dans les CLSC de Grande-Vallée et de Murdochville. Doutes et inquiétudes ont plané dans les dernières semaines à la suite du décès d’un homme à Paspébiac parce qu’il n’y avait pas de médecin de garde. Les récentes déclarations du CISSS et du ministre n’ont pas rassuré le député.

«Quand on parle de santé et de sécurité de la population, ça prend plus que des intentions, ça prend des résultats. LeS CLSC de Murdochville et celui de Grande-Vallée jouent un rôle extrêmement important. Ce sont pratiquement de minis hôpitaux avec des salles d’urgence et les populations de Grande-Vallée, Petite-Vallée, Cloridorme, Madeleine, Murdochville sont à plus d’une centaine de kilomètres d’un hôpital. Moi, comme député, je n’accepterai jamais une non couverture médicale dans ces CLSC-là», dit Gaétan Lelièvre.

Il a déploré le peu d’avancement dans le dossier du rail gaspésien malgré l’annonce de 100 millions pour la réfection du train.

La prochaine session parlementaire débutera le 6 février prochain.