Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Bals des finissants en juillet : Des cérémonies compliquées à organiser

Publié le 10 juin 2021 à 17:21, modifié le 10 juin 2021 à 22:13

Par: Samuel Gosselin Belanger

C’est un défi de taille d’organiser en quelques semaines un bal de finissants. Ils devront se tenir à l’extérieur, et surtout pendant les vacances. Des écoles de nos régions ont décidé de simplement laisser tomber.

Si tous s’entendent sur l’importance de cette étape pour les finissants, les contraintes à respecter ne font pas l’unanimité.

« On pense que c’est un moment très important encore plus avec l’année difficile que nos finissants ont vécu. Pour nous, d’avoir le plus d’élèves possible qui participent et aussi d’être capable d’impliquer les parents, c’est quelque chose qui est très important et ça dans un bal de juillet, c’est clair qu’on va avoir moins d’élèves », explique d’emblée le directeur de l’école secondaire de Rivière-du-Loup, Benjamin Paradis.

À l’école secondaire de Rivière-du-Loup, les élèves de 5e secondaire ont dû choisir entre une célébration le 23 juin dans le gymnase de l’école ou un bal traditionnel sous un chapiteau après le 8 juillet.

« Il a eu beaucoup de travail de fait. Donc avant de dire qu’on lance tout ça et qu’on organise en trois semaines un semblant de bal dans des conditions pas évidentes et surtout, c’est un évènement qu’on prend 10 mois à préparer normalement. C’est un très gros défi », ajoute Benjamin Paradis.

Toutefois, le compromis offert par Québec déçoit quand même les jeunes. Plusieurs souhaitaient que le tout se déroule comme à l’habitude, soit en juin.

« On est pas mal tous partis en vacances, il y en a qui sont partis au cégep, il y en a qui sont plus loin. C’est comme pas possible en juillet. Je trouve ça plate parce que ça fait des années qu’on travaille fort pour avoir notre bal. C’est l’une des motivations pour lesquelles on est là et qu’on est encore là », explique une première étudiante sondée.

« Avec le bal des finissants d’un sens, ça fait continuer l’amitié des autres et avec ça tu perds pas mal tout et ça ruine un peu la fin de ton secondaire », ajoute un deuxième élève.

Ailleurs dans le KRTB

À La Pocatière, il n’y aura pas de bal en juillet. Les élèves ont voté à 87 % pour une remise de diplômes, à l’intérieur même de l’école. À Trois-Pistoles, ce même genre de cérémonie sera organisée, mais il y aura bel et bien un bal. Un comité de parents s’organise présentement afin de permettre aux élèves de célébrer au début de l’été. La date reste toutefois à être choisie.

Par ailleurs, le monde de l’événementiel a subi les contrecoups de la COVID-19, mais avec la tenue des bals des finissants. Le tout revient tranquillement à la normale, comme l’explique le propriétaire de l’entreprise Animation de l’Est, Charles Frenette.

« Le téléphone, les courriels (…) on commence à revoir de la vie un petit peu. Ça fait du bien. Depuis le mois de mars 2020 qu’on n’a plus rien. Je vois une lumière au bout du tunnel que je ne voyais pas l’automne dernier », explique l’homme qui dit avoir été contacté par quelques écoles de la région.