Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Au Kazakhstan, Roxanne Rioux ne peut rentrer au pays

Publié le 18 mars 2020 à 13:48, modifié le 19 mars 2020 à 12:17

Par: Vincent Lanoie

Une hockeyeuse de Saint-Jean-de-Dieu est présentement coincée au Kazakhstan, là où elle évoluait avec une équipe professionnelle cette saison.

Roxanne Rioux devra au minimum passer le prochain mois dans ce pays, alors que les frontières sont fermées jusqu’au 15 avril. La ville où elle réside, soit Almaty, tombe en quarantaine dès demain l’obligeant à rester dans son appartement avec deux coéquipières jusqu’à nouvel ordre. L’athlète de 26 ans revient d’un périple de plusieurs mois en Europe où elle a joué de nombreux matchs, mais elle mentionne ne ressentir aucun symptôme de la COVID-19. De plus, le médecin de son équipe de hockey est constamment en contact avec elle.

«Le médecin de notre équipe de hockey nous a vraiment bien suivi. Ça fait deux semaines qu’on est revenu et si on avait eu des chances d’être en contact avec le virus, c’est pendant que nous étions en Europe. Notre dernier match était contre une formation italienne donc je pense que si vraiment j’avais été en contact avec la COVID-19, j’aurais déjà des symptômes», a raconté la principale intéressée lors d’un entretien Skype mercredi matin.

Roxanne Rioux prévoyait déjà rester au Kazakhstan pour quelques semaines, puisqu’elle entre dans un processus administratif pour obtenir la citoyenneté kazakhstanaise.  L’ancienne de l’Université d’Ottawa espère aider le pays à se qualifier aux prochains Jeux Olympiques d’hiver.

Elle nous a mentionné qu’elle entrevoyait revenir si possible au Canada en mai prochain.