Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Apprivoiser les Chic-Chocs comme terrain de jeu

Publié le 14 janvier 2020 à 17:09, modifié le 14 janvier 2020 à 17:09

Par: Louis Laflamme

Rendre accessibles les sports de glisse en montagne et faire découvrir l’immensité des Chic-Chocs. C’est ce que le Parc national de la Gaspésie compte faire avec l’ouverture de sa toute nouvelle école de montagne.

C’est à travers ses montagnes majestueuses et son bâtiment fraîchement rénové que le Parc national de la Gaspésie lance son tout nouveau service hivernal : une école de montagne.

« La clientèle avait besoin d’acquérir de nouvelles connaissances pour pouvoir explorer le territoire et les montagnes », lance le directeur du Parc national de la Gaspésie, Pascal Lévesque.

Et pour se faire, la SEPAQ mise sur l’expertise de Ski Chic-chocs.

« C’est d’être capable d’offrir vraiment une offre d’initiation en ski de haute route et en raquette a ceux qui veulent découvrir ce magnifique sport qu’est le ski en montagne », explique l’administrateur de Ski Chic-Chocs, Gabriel Gagnon.

Ateliers, formations, partage de connaissances, l’école de montagne touche plusieurs volets des sports de glisse hivernaux.

« Tout d’abord, il y a un cours d’introduction aux Chic-Chocs l’hiver. C’est d’apprendre aux gens comment s’habiller pour aller jouer dehors. D’apprendre un peu aussi l’équipement de sécurité en avalanche. Donc tout ce qu’on a besoin de savoir avant un premier départ », ajoute Gabriel Gagnon.

Des formations plus approfondies sur le ski hors route seront aussi offertes. C’est aussi l’occasion pour les amateurs de plein air de découvrir les Chic-Chocs en raquette alpine.

« L’autre offre qui a c’est la raquette alpine. Donc c’est de pouvoir aller avec les gens sortir de sentiers battus et d’aller sur les magnifiques sommets alpins qu’on a ici pour voir différents paysages dans un encadrement de faire attention et de préserver l’écosystème », renchérit l’administrateur de Ski Chic-Chocs.

« Ce qu’on veut faire, c’est qu’on veut aider à développer la culture montagne. (…) Il y a une communauté. Les gens sont prêts et ils veulent découvrir l’hiver. On se réapproprier notre hiver au Québec », soutient Pascal Lévesque.

Et selon plusieurs, cette initiative vient répondre à un besoin. La communauté de skieur et planchistes qui fréquentent les Chic-Chocs ne fait qu’augmenter avec les années.

« Cette année, on ressent vraiment un boom encore plus fort que dans les années passées », remarque Gabriel Gagnon.

« On a une belle croissance à l’hiver depuis plusieurs années. On est rendu à environ 60 000 jours/visites en hiver », constate le directeur du Parc national de la Gaspésie, Pascal Lévesque.

Le nouveau secteur du mont Ernest-Laforce sera accessible au grand public de façon imminente. Avec cette nouvelle école de montagne, le Parc national de la Gaspésie prévoit une hausse d’achalandage de 5 à 10%.