Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Agression d’une octogénaire à Tadoussac : les deux accusés reconnus coupables

Publié le 23 avril 2021 à 17:22, modifié le 23 avril 2021 à 17:22

Par: Samuel Gosselin Belanger

Après plusieurs semaines de procédures judiciaires, le verdict est finalement tombé hier pour les deux individus, qui ont sauvagement agressé une octogénaire de Tadoussac en octobre 2017. Ils ont été reconnus coupable sur toute la ligne.

Christopher Sehota Paquet et Ko Prakongkham sont coupables de neuf chefs d’accusation, dont introduction par effraction, vol et voies de faits graves mettant la vie de la victime, Aline Bouchard-Caron, en danger, mais également pour séquestration, vol qualifié, complot, possession d’outils de cambriolage et recel. Cette décision a été prise par le juge Pierre Rousseau, après 12 jours de procès. Celui-ci prenait place au palais de justice de Baie-Comeau.

« C’est une bonne nouvelle parce que moi je vais voir dire la franche vérité, je pensais qu’on n’avait plus de lois. Je ne pensais pas qu’ils allaient être condamnés. J’espère qu’ils vont avoir une bonne sentence. On a tous été bouleversés dans le village », mentionne d’emblée l’une des voisines d’Aline.

Les évènements se sont déroulés en 2017. Or, ce n’est qu’en juillet 2019 que les deux hommes ont été arrêtés par les policiers, alors qu’ils tentaient découler les bijoux dérobés de la victime à Québec.

« Ç’a été un travail colossal pour les enquêteurs de la Sûreté du Québec, pour le ministère public, mais évidemment pour les témoins qui ont dû témoigner dans un procès qui a été de longue durée », explique pour sa part l’avocat de la Couronne, Me Alex Turcotte.

Les deux accusés étaient sous l’influence de l’alcool et de drogues et avaient quand même décidé de commettre le cambriolage, en sachant qu’il y avait quelqu’un à l’intérieur de la maison. L’octogénaire avait été sauvagement attaquée dans sa demeure. Elle vit maintenant en CHSLD.

« C’est un travail très immense qui se termine aujourd’hui et on peut se réjouir que justice ait été rendue pour la victime et sa famille », ajoute l’avocat.

Soulagement

À la suite au verdict rendu, les deux agresseurs ont vu leur remise en liberté annulée. C’est donc dire que leur détention est immédiate. Un soulagement pour les voisins de la victime. »

« Oui, c’est très rassurant. Ce n’est pas des choses qui arrivent souvent dans la région, et là en plus dans notre rue, en face de chez moi. Ç’a été un gros stress pour tout le monde dans la rue quand c’est arrivé », ajoute une voisine.

« Madame Aline est placée pour la vie. Ce n’est pas drôle. C’est une madame qui travaillait à la Commission scolaire et c’est une madame responsable. Elle n’a plus de qualité de vie cette madame-là », explique une autre résidente de Tadoussac.

L’un des avocats de la défense, Me Matthieu Métivier, a discuté avec son client jeudi soir, afin de décider s’ils porteront en appel le verdict. Une première rencontre pour déterminer les sentences doit se tenir le 20 mai.