Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Acadie love : Fiers d’être

Publié le 15 juillet 2022 à 17:00, modifié le 15 juillet 2022 à 17:00

Par: Roxanne Bisson

Caraquet revêt les couleurs de l’arc-en-ciel à l’occasion de la fierté Acadie Love. Cette sixième édition se déroule sous le thème « être ». L’évènement coloré est une occasion de réfléchir sur la façon de donner à tous la chance d’être soi-même.

« Être qui on est entièrement ça veut dire qu’on est libre d’être qui on est, qu’on a cette égalité vraiment absolue qui nous permet de s’exprimer comme on le veut, d’utiliser le vocabulaire que l’on veut. »

– René Cormier

 

C’est une liberté qui n’est pas toujours acquise dans la péninsule acadienne. Elle a fait beaucoup de progrès en termes d’inclusion et d’acceptation de la diversité. Mais encore aujourd’hui, les membres de la communauté LGBTQ2+ font face à de la discrimination. « C’est une réalité qui est vraie c’est sûr. Beaucoup de personnes que je connais ont des témoignages vraiment pas faciles. C’est même surprenant des fois ce qu’on peut vivre », déplore Annabelle Hébert, porte-parole de la fierté Acadie Love.

 

La seule façon de progresser et de s’éloigner de l’hétéronormativité dénoncée par la communauté LGBTQ2+, c’est l’éducation. « Ça prend beaucoup d’éducation aussi à faire au sein de notre société et ça ce n’est pas seulement la responsabilité des communautés LGBTQ2+, c’est la responsabilité de l’ensemble de la société, de notre système d’éducation, de notre système de gouvernance de notre système politique. Chacun doit mettre l’épaule à la roue », insiste René Cormier

 

Au travers des festivités, la sensibilisation est d’ailleurs un objectif important pour l’organisation de la fierté Acadie Love. La programmation comprend des ateliers éducatifs, des conférences et des expositions. De même, la fierté en elle-même est un outil de sensibilisation. « C’est important d’être capable de montrer, célébrer notre identité. Déjà là on fait de la sensibilisation en étant présent, en étant réel, en étant visible », affirme Christian Blanchard, chargé de projet pour la fierté.

 

Malgré les nombreux défis qui attendent encore les Acadiens de la communauté LGBTQ2 +, un réel progrès est perçu d’année en année. « Juste si on passe en ville à Caraquet ou même dans d’autres municipalités, on voit les drapeaux partout, on voit les gens qui affichent les couleurs. Avant ça c’était un peu tabou de les mettre », rappelle l’humoriste Annabelle Hébert.

 

La programmation haute en couleur promet de beaux moments festifs. Ce soir, c’est une soirée d’humour avec Mona de Grenoble et Coco Béliveau, suivi d’un jeu questionnaire animé par Annabelle Hébert. Les spice drags débarquent en ville samedi soir. Le tout se conclura dimanche matin, à l’occasion du premier drag brunch de la péninsule acadienne.