Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

5 M$ octroyés à Rivière-du-Loup pour la présentation des Jeux du Québec

Publié le 11 juillet 2019 à 12:11, modifié le 11 juillet 2019 à 17:50

Par: Vincent Lanoie

La Ville de Rivière-du-Loup a reçu cet avant-midi une aide financière du provincial de 5 millions de dollars. En tant que ville hôtesse de la 56e Finale des Jeux du Québec en 2021, Rivière-du-Loup a obtenu cette somme qu’elle doit investir dans ses infrastructures sportives. Sans trop de surprise, cet investissement servira à revamper le Stade de la Cité des Jeunes.

C’est avec beaucoup de fébrilité que la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest a octroyé 5 millions de dollars pour appuyer la construction d’une glace olympique au Stade la Cité des Jeunes. L’ex-olympienne en patinage de vitesse est consciente de l’impact que peut avoir les Jeux du Québec dans la vie d’un athlète, ayant elle-même participé à l’événement en 1983.

«Ça fait partie de notre ADN, alors de pouvoir célébrer 50 ans, mais surtout donner des moyens financiers pour pouvoir assuré la pérennité de ce sport-là. Pour moi, c’est très important. De le faire à Rivière-du-Loup, parce qu’on marque ce 50e anniversaire», a mentionné la ministre déléguée de l’Éducation, Isabelle Charest.

Le projet évalué à 8 millions $ vise aussi le Centre Premier Tech où des loges seront construites. Une glace olympique permettra aussi la tenue d’événements sportifs de haut niveau en patinage de vitesse, en plus de garder les jeunes surdoués plus longtemps dans leur région.

«Il fallait avoir l’approbation de la subvention, parce que si on ne l’avait pas, on ne le faisait pas.  Maintenant on a l’argent pour être capable d’avancer», a raconté la mairesse Sylvie Vignet.

Avec le programme de soutien aux infrastructures, toutes les villes hôtesses des Jeux du Québec bénéficient d’une aide financière du gouvernement provincial. Accueillir la compétition devient ainsi attrayant pour les villes de la province.

«Les villes lèvent la main et ne le font pas uniquement pour le programme d’infrastructures, mais quand il y a un peu d’argent qui suit, alors les villes le font également pour propulser le sport dans leur région dans leur ville», a souligné le président de Sports Québec, Michel Allen.

Les travaux qui seront effectués au Stade de la Cité des Jeunes affecteront les heures de glace de diverses organisations sportives, qui devront se partager un même toit durant les rénovations.