Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

3L : Karl Boucher souhaiterait le retour de Pepin le temps de compléter un échange

Publié le 1 novembre 2019 à 18:01, modifié le 1 novembre 2019 à 18:03

Par: Vincent Lanoie

À la suite des commentaires du défenseur Simon Danis-Pepin, le directeur général Karl Boucher souhaiterait que son défenseur revienne jouer à Rivière-du-Loup le temps de compléter une transaction.

Simon Danis-Pepin estime avoir passé les meilleures années de sa carrière de hockeyeur à Rivière-du-Loup. C’est après une longue période de réflexion qu’il a demandé un échange.

«C’était un choix personnel que j’ai dû prendre. Avec tous les beaux moments que j’ai eu à Rivière-du-Loup aux cours des cinq dernières années, c’était une décision difficile à prendre et je me dois de garder mon point», a raconté Pepin lors d’un entretien téléphonique jeudi soir.

Pepin déplore n’avoir aucun contrôle sur son propre sort, sans savoir s’il sera bientôt transigé. Sa situation démontre que la LNAH devrait penser à avoir une association des joueurs qui pourrait intervenir dans ce genre de cas.

«Les circonstances font que j’ai besoin d’être échangé, mais ce sont des personnes au bout de la ligne qui ont le contrôle sur l’avenir de ma carrière de hockey. Je trouve ça très plate que les joueurs n’aient pas leur mot à dire. On signe un contrat par année, mais c’est comme si on avait signé un contrat à perpétuité», a-t-il ajouté.

Karl Boucher réagit aux commentaires de Pepin

Amené à réagir aux propos de Pepin, Karl Boucher est ouvert à échanger son défenseur, mais pas à n’importe quel prix. Le directeur général contactera Pepin pour lui proposer de revenir jouer avec les 3L le temps de trouver la bonne transaction.

«Je pense que ce serait une situation où tout le monde serait gagnant. Ça permettrait aux autres équipes de voir qu’il est encore l’un des meilleurs défenseurs de la Ligue. Par le fait-même, sa valeur sur le marché augmenterait et l’échange viendrait plus rapidement», a mentionné Boucher.

Concernant la proposition d’une possible association des joueurs, Boucher croit qu’elle n’aurait aucun pouvoir décisionnel lorsqu’un hockeyeur demanderait une transaction. Dans le cas contraire, les équipes des régions éloignées seraient sévèrement désavantagées.

«Dans une ligue où on n’a déjà de la difficulté à attirer des joueurs dans des marchés comme Rivière-du-Loup et Jonquière en raison que ce sont des marchés éloignés, ça va être la fin de la Ligue», a souligné le DG des 3L.

Rappelons que les 3L seront en action ce soir à Sorel-Tracy et demain à Laval.