Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

3L EXPRESS : Janick Asselin s’illustre à sa 3e saison à Rivière-du-Loup

Publié le 24 novembre 2021 à 13:29, modifié le 24 novembre 2021 à 13:29

Par: William Boivin

Dans la chronique 3L express cette semaine, nous vous présentons le talentueux attaquant Janick Asselin, qui est présentement au 5e rang des meilleurs marqueurs du circuit avec 17 points après 13 matchs, cette saison.

Selon Janick Asselin, la saison des 3L se résume en une montagne russe jusqu’ici.

«Notre fiche ne représente pas nécessairement où on devrait être en tant qu’équipe, on a beaucoup de choses à améliorer c’est sûr, mais je pense qu’on devrait avoir une meilleure fiche de la manière qu’on se présente quand même. On a eu des hauts et des bas depuis le début de la saison.», a noté le #51.

Par contre, le duo qu’il a créé avec Maxime St-Cyr dépasse largement les attentes.

«Je savais que c’était un bon buteur, moi j’ai plus un style de passeur, il y avait des possibilités que ça clique. Mais à ce point-là, je te dirais que non, je me demandais comment ça allait aller, mais c’est incroyable, St-Cyr peut marquer de n’importe où.», a-t-il souligné.

Asselin n’est pas le plus grand sur la glace. Et toute sa carrière il a dû prouver qu’il avait du cœur et qu’il avait sa place.

«Ça été la grosse bataille dans le hockey dans ma vie, c’est normal, chaque petit joueur va vivre ça, tu ne peux pas passer à côté de ça si tu es un petit joueur, faut toujours que tu te prouves plus et que tu en fasses plus que les autres.», a dit le petit mais talentueux ailier.

Ça a quand même énormément changé, et des vedettes comme Martin St-Louis ont pavé la voie aux plus petits joueurs.

«Ça m’aurait avantagé si j’avais été là en ce moment, la ligue est devenue tellement rapide et ça donne de la place aux plus petits joueurs et les gars plus de finesse, contrairement à ce que tu avais dans le temps ou c’était plus des gros joueurs et ça jouait dur.», a mentionné Asselin.

Selon lui, tout est une question de cohésion présentement entre les joueurs.

«Créez une bonne chimie, sur la glace et en dehors, on est des bons gars et on s’entend tous bien, mais sur la patinoire avoir une pâte qui lève un peu plus.», a dit le joueur offensif des 3L.

Donc d’après Asselin, il manque un peu de levure pour permettre aux 3L de retrouver le chemin de la victoire.