Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

27 703 lecteurs de CO2 à produire en moins de trois mois : le défi de Nova Biomatique

Publié le 24 novembre 2021 à 17:15, modifié le 25 novembre 2021 à 11:42

Par: Guillaume Cotnoir Lacroix

Toutes les classes des écoles au Québec seront bientôt équipées de lecteurs de CO2.  Nova Biomatique, située à La Pocatière, est l’une des quatre entreprises de la province à avoir remporté l’appel d’offres du gouvernement du Québec. Un contrat majeur de plus de 21 millions de dollars.

À notre arrivée, la chaîne de production roule presque à plein régime, en passant par l’assemblage des cartes électroniques, la mise en boîtier, les tests et l’emballage. Les employés sont concentrés.

« On parle de 27 703 capteurs en moins de deux à trois mois, donc avec le marché actuel de l’électronique, c’est un défi qui est assez gros. » – Antoine Bernier, directeur général de Nova Biomatique

« L’entreprise n’avait jamais eu un contrat de cette envergure-là », lance Antoine Bernier, tout juste avant de débuter la visite de la chaîne de production. Son frère, Vincent, directeur de la recherche et du développement, explique que l’usine pourra produire 700 à 1 000 capteurs par jour, lorsqu’au maximum de sa capacité.

Bien que certaines pièces proviennent de l’étranger, le développement et l’assemblage du produit sont 100% faits au Québec. Nova Biomatique est d’ailleurs la seule entreprise à pouvoir s’en vanter, parmi celles ayant remporté l’appel d’offres du gouvernement.

Les capteurs permettront de mesurer en temps réel la concentration de CO2, l’humidité ou la température dans les classes. L’entreprise pocatoise utilise une technologie sans fil développée par une entreprise de Lévis.

« Chaque école et chaque centre scolaire va avoir la possibilité de se connecter et d’avoir accès aux données en tout temps. » – Vincent Bernier, directeur recherche et développement chez Nova Biomatique

La réalisation du contrat est possible grâce à une importante collaboration avec d’autres entreprises du parc technologique de La Pocatière.

« Trouver une quinzaine d’employés supplémentaires en moins de deux semaines pour venir prêter main-forte, c’est quand même quelque chose d’assez complexe, donc on a une entreprise dans le parc qui a accepté de nous prêter une dizaine d’employés », explique Antoine Bernier.

D’autres sous-traitants régionaux travaillent aussi de concert avec Nova Biomatique pour la fabrication du produit. C’est le cas de Graphie 222, située littéralement en face, qui pose les membranes sur le lecteur ainsi que les fiches signalétiques.

« On a peut-être trois personnes qui travaillent sur ce contrat-là. Il y a des gens aussi de Technologies Lanka, il y a aussi à Saint-Jean-Port-Joli QVP, qui travaille pour ce contrat-là. Donc en plus d’y avoir beaucoup d’activités chez Nova Biomatique, il y a d’autres entreprises aussi dans la région qui en profitent », conclut Bruno Morin, président de Graphie 222.