Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des aînés se préparent à déménager

Publié le 3 décembre 2019 à 16:28, modifié le 4 décembre 2019 à 14:55

Par: Louis Laflamme

Les aînés de l’ancienne résidence Villa Maria se préparent à déménager à la suite du rapport accablant de la protectrice du citoyen envers la résidence. Ces aînés relocalisés dans des centres d’hébergement de Maria et de Caplan. Des déménagements qui s’annoncent délicats. Mais malgré tout, la résidence, qui porte maintenant le nom de manoir du Havre, continuera d’accueillir des personnes âgées.

Erreurs de distribution de médicaments, gestes à caractère sexuel, lacune au niveau de l’hygiène, la protectrice du citoyen a été virulente contre Villa Maria dans son rapport déposé en 2018.

« Quand il y a eu le rapport, nous on a mis en place plusieurs mesures pour assurer la sécurité et le bien-être des usagers », explique la responsable des communications du CISSS de la Gaspésie, Clémence Beaulieu Gendron.

Et l’une de ces mesures, c’était de ne pas renouveler le contrat avec Villa Maria. Ce qui fait en sorte que les résidents qui y étaient devront être relocalisés.

« On va accueillir 12 nouveaux résidents ici à Maria et 12 nouveaux résidents au manoir St-Charles à Caplan », affirme le propriétaire des manoirs Lady Maria et St-Charles, Francis Vadnais.

Et pour bien s’y préparer, les propriétaires des manoirs Lady Maria et St-Charles ont dû se lancer dans d’importants travaux d’agrandissements.

« On se prépare à accueillir les nouveaux résidents aux alentours du mois de février. À Caplan, ça va être un peu plus long, le temps que les travaux se terminent. (…) On espère d’ici la fin mars », ajoute-t-il.

Déménager n’est déjà pas tâche facile. Imaginez le faire avec des personnes âgées, en plein hiver.

« Oui, c’est compliqué. Surtout en hiver. (…) Parce que ce sont quand même des gens âgés, des fois en déficit cognitif. Donc il faut être très prudent là-dessus. Il faut le faire de la bonne façon. Déjà, c’est un changement de milieu de vie pour eux autres qui n’est pas évident », soutient Francis Vadnais.

« C’est une relocalisation qui a été faite d’une façon harmonieuse. Donc, on l’a fait en collaboration avec les familles », souligne Clémence Beaulieu Gendron.

Aujourd’hui, la direction de la résidence qui a été blâmée en 2018 a changé du tout au tout.

« Le personnel a changé. Les façons de fonctionner, l’administration est différente. Et on refait le bâtiment entièrement », lance la propriétaire du manoir du Havre, Isabelle Martin.

Sous la bannière du Manoir du Havre, Isabelle Martin souhaite assurer une saine transition et faciliter le déménagement de ces aînés.

« On fait un beau party de Noël. On les rend heureux avant de quitter. Ensuite, on va les préparer tranquillement en les avisant, en les aidant à pacter (sic), en les informant qu’ils vont aller vivre ailleurs », précise Isabelle Martin.

Les déménagements se feront au compte-goutte. Une fois que tous ces résidents seront dans leurs nouveaux chez-soi, le Manoir du Havre deviendra une résidence privée.