Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Vent violent et grêle à Grande-Rivière

Publié le 12 août 2019 à 16:31, modifié le 12 août 2019 à 16:35

Par: Etienne Malouin

Vendredi dernier, des vents violents accompagnés de grêles se sont abattus sur la ville de Grande-Rivière. Un bâtiment récemment construit a été fortement endommagé. Plus d’une centaine de réclamations d’assurances pourraient être formulées à la suite de cette tempête.

Une structure neuve anéantie en quelques minutes seulement. Voilà le résultat des vents violents qui se sont abattus sur Grande-Rivière vendredi dernier.

« On venait de finaliser les firmes de toi le vendredi, tout le bâtiment était barré on avait contreventé un peu partout et dans l’espace de 5 minutes la bâtisse est tombée comme un château de cartes », explique Robert Boutin, chargé de projet chez N & R Duguay construction.

Plusieurs manifestations météorologiques ont pu être aperçues.

« Ce n’est pas inhabituel qu’en devenant des orages intenses de la sorte, d’avoir, justement, des vents forts qui sortent de cet orage là. Et il y a eu plusieurs rapport de grêle allant jusqu’au 2 à 3 centimètres de diamètre. Donc c’est la grosseur pratiquement d’une pièce de 2$ », explique Alexandre Parent, météorologue chez environnent Canada.

Que ce soit le toit arraché ou même des fissures dans les fondations, la tempête a laissé des traces. Du côté des équipes sur le terrain, on est déjà en mode reconstruction. Grâce à la solidarité de certains entrepreneurs, les délais seront considérablement écourtés.

« En principe, on a des délais d’environ 2 semaines pour les firmes de toi. Et la grâce à eux ça va se faire en seulement quelques jours », explique la directrice adjointe chez N & R Duguay construction, Catherine Duguay.

La force du vent a également déraciné des arbres. Au total, jusqu’à 150 réclamations d’assurance pourraient être faites. Le maire de Grande-Rivière assure que la ville suivra de près le dossier.

« Si dans l’éventualité que l’on doit faire venir des spécialistes et que l’on a besoin d’infrastructures de la ville soit pour rencontrer les gens c’est sûr et certain que la ville va collaborer dans ce sens-là », précise Gino Cyr.

Il faudra donc un total de 3 jours et une dizaine de travailleurs pour reconstruire la structure qui n’aura pris que 5 minutes à être détruite par le vent.

 

Crédit photo : N & R Duguay construction