Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une famille inquiète des soins offerts au CHSLD de Maria

Publié le 12 mars 2018 à 18:07, modifié le 12 mars 2018 à 18:07

Par: Katerine Roy

Le 21 février dernier, on vous faisait part de témoignages troublants de la part de familles et d’employés de la Résidence St-Joseph, un CHSLD à Maria, qui affirmaient que des aînés faisaient les frais d’un manque de personnel. À la suite de nos reportages, des membres de la famille d’une résidente de ce CHSLD ont décidé de témoigner à visage découvert de situations inacceptables, selon eux, subies par leur mère.

La mère de Jean-Marc Vallée réside à la Résidence St-Joseph, à Maria.  Le 1er mars dernier, selon la famille, elle ne semblait pas avoir déjeuné, ni diné. « Jeudi passé, elle avait un plat de céréale. Donc, elle n’avait pas déjeuné, elle n’avait pas diné. Donc, à 15h30, son plat de céréale et son lait étaient suris sur sa petite table ».

« Elle était toujours propre les fin de semaines. Donc, on n’avait rien à dire », mentionne sa femme, Louisette Vallée.

Contrairement à son habitude, monsieur Vallée a rendu visite à sa mère un mercredi, et non le week-end. « Sa blouse était pleine de jaune d’œuf. C’était exécrable la senteur parce qu’elle n’avait pas été lavée ni changée à 11h15 du matin ». Sa femme ajoute: « Madame Vallée avait une plaie, c’était dans sa couche ».

Le couple s’est mis à s’inquiéter de la qualité des soins offerts au CHSLD de Maria. « On est retourné la semaine d’après et c’était le même état », déplore Louisette Vallée.

Le CISSS de la Gaspésie refuse de commenter ce cas précis, mais rappelle que la grippe a causé un manque de personnel cet hiver. « Ce qui faut rappeler c’est qu’on était dans une situation difficile en lien avec la situation de l’influenza », explique la responsable des relations avec les médias, Geneviève Cloutier.

C’est à contrecœur que la famille a déménagé madame Vallée à la Résidence St-Joseph, il y a trois ans. « Madame Vallée, on l’aurait encore avec nous », mentionne Louisette Vallée

Son état de santé commandait des soins plus soutenus. « Après avoir regardé un peu partout, c’était Maria qui était la plus belle place. Est-ce qu’on peut s’avoir trompé à ce point-là », se questionne le fils de la résidente.

Après plusieurs dénonciations semblables, mais anonymes, reçues par CHAU au cours des dernières semaines, le CISSS a rencontré les résidents et les employés du CHSLD les 21 février et 1er mars dernier. Louisette Vallée dit avoir constaté une amélioration de la qualité des soins lors de sa visite à la Résidence St-Joseph le 6 mars dernier. « Je voyais qu’ils s’étaient occupés d’elle. Elle était propre et il y avait du monde partout ».

Le CISSS de la Gaspésie dit avoir embauché des employés pour alléger la tâche des préposées. Malgré tout, le couple demeure inquiet : « Ça vas-tu juste durer là parce que c’est en train de se dénoncer »?

« En tout temps les gens, qui soit premier répondant ou que ce soit un proche de la famille ou un ami, s’ils constatent des choses qui les préoccupent, ils peuvent toujours communiquer avec la gestionnaire du centre d’hébergement », explique Geneviève Cloutier.

La famille n’a jamais officiellement porté plainte au CHSLD de Maria.