Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un pas de plus vers la régionalisation de la police à Bathurst

Publié le 20 mars 2019 à 08:46, modifié le 20 mars 2019 à 08:50

Par: Alexie André Belisle

La régionalisation des services de police a retenu l’attention encore une fois hier soir lors de la séance du conseil de ville de Bathurst.

C’est un dossier important donc le maire voulait s’assurer que tous les contribuables aient l’occasion de s’exprimer avant d’aller de l’avant.

Rappelons qu’en ce moment trois services de police desservent la région, celui de la ville de Bathurst,  la GRC et la police régionale B.N.P.P. Une étude commandée par la ville de Bathurst conclut que cette situation n’est plus admissible. Selon le maire Paolo Fongemie « la seule recommandation, pour différentes raisons comme la déficience de service uniforme aux citoyens et le coût, c’est que ce soit une seule force policière régionale pour une population de 35 000. »

Le gouvernement provincial annonçait vendredi qu’il procédera lui aussi à un examen de la couverture policière pour l’ensemble de la province. Le maire s’attend à avoir des discussions avec les différents ministres concernés : « pour voir où ils s’en vont avec ceci, parce qu’on ne veut pas que notre exercice, financé par le payeur de taxe au niveau de l’étude, soit vain. »

Au conseil municipal, il a aussi été question des honoraires des élus municipaux. Il faut savoir qu’auparavant seulement le deux tiers de leur salaire était déductible d’impôt. Le gouvernement provincial oblige maintenant une déduction complète, donc les honoraires des élus municipaux avaient déjà été légèrement augmentés, histoire d’arriver au même montant net.

Mais pour déterminer la rémunération des prochaines années, un conseil de citoyens va se pencher sur le dossier. « Nous c’est embêtant un peu qu’on décide de notre propre rémunération. On se sentait un peu gênés par l’exercice donc on aimait mieux de déléguer à une tierce partie indépendante, qui vont faire le travail et nous revenir ensuite avec les recommandations » explique le maire.

Le conseil aura droit à une présentation de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick concernant les rémunérations des élus.

La séance de lundi était aussi à l’occasion de mettre à jour les politiques sur les taxis. Pour le moment les élus se sont contentés d’effectuer les augmentations tarifaires habituelles. Mais dans les mois qui viennent, ils se pencheront sur l’instauration de paiement par carte plutôt que seulement par argent comptant.