Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un camping illégal dans le stationnement d’une église

Publié le 6 juillet 2020 à 19:00, modifié le 6 juillet 2020 à 19:11

Par: Elisabeth Payeur

Les vacanciers étaient nombreux cette fin de semaine. À L’Isle-aux-Coudres, certains campeurs se sont installés dans le stationnement de l’église Saint-Louis. Le camping clandestin est devenu problématique dans la municipalité.

L’Isle-aux-Coudres est un attrait touristique important pour la région de Charlevoix. Mais samedi dernier, elle a été victime de sa popularité.

Patrice Desgagnés, maire de la municipalité commente: « L’isle était pleine à craquer cette fin de semaine, je pense que si tout le monde fait ça de façon respectueuse, des deux côtés, je pense qu’on peut arriver à quelque chose de bien. »

Des vacanciers ont pris d’assaut le stationnement de l’église Saint-Louis, un terrain privé qui appartient à la Fabrique Saint-François-d’Assise. Conséquence: certains déchets sanitaires se sont retrouvés dans l’égout pluvial, qui se déverse dans le fleuve Saint-Laurent.

Jean-Claude Perron, marguiller à la fabrique Saint-François-d’Assise, dit: « C’est sûr qu’il y a eu un petit incident dimanche matin. Mais ce genre d’incident se passe un peu n’importe où dans n’importe quel sorte de stationnement. La Sûreté du Québec est venue faire un bon travail. Ils ont résorbé cette situation-là. Après ça, il n’y a rien eu d’extravagant. »

Ce qui a pu contribuer au débordement de campeurs, c’est la fermeture de la Pointe Est, où certains propriétaires avaient l’habitude de tolérer certains campements temporaires sur leurs berges, et le fait que les trois campings affichaient complet.

« Est-ce que c’est ces motorisés-là qui se sont déplacés vers là? Ce sont toutes des choses à voir et avec lesquelles on devra s’ajuster. Est-ce que c’est seulement  cette année, à cause de la Covid, les Québécois restent au Québec. », dit Patrice Desgagnés.

Le maire souhaite trouver une alternative positive avec le conseil de fabrique et espère que cet engouement pour l’Isle se poursuivra tout l’été.