Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon : Une possible grève fait réagir dans nos régions

Publié le 27 mai 2022 à 17:31, modifié le 27 mai 2022 à 17:35

Par: Samuel Gosselin Belanger

La menace d’une grève générale illimitée déclenchée à la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon est une éventualité qui préoccupe à l’aube de la saison touristique. Les opérations seraient interrompues, si les travailleurs décidaient de mettre à exécution leur mandat de grève.

 

Les syndiqués ont rejeté mercredi l’offre dite « globale et finale » de l’employeur, alors qu’un rattrapage salarial importe est à faire selon le Syndicat des Métallos qui représentent ses travailleurs. Notons qu’ils ont obtenu une augmentation de 1,75 % l’année dernière et ce n’est pas suffisant selon lui. Il y a également la question des horaires de travail qui devra être discutée. Le bras de fer entre Clarke inc. et ses employés se poursuit.

« Notre but n’est pas d’aller en grève. On va commencer à se concentrer sur les prochaines étapes de la négociation avant d’y penser. On espère retourner à la table et bonifier l’offre afin les salariés puissent maintenir leur pouvoir d’achat. Ce qu’on ne veut pas c’est de prendre les usagés en otage. Par contre, si l’employeur nous force à aller en grève, c’est ça qui va se passer malheureusement », explique d’emblée Luc Laberge, un représentant du Syndicat des Métallos.

Les discussions ont débuté il y a deux mois entre les différentes parties, alors qu’une seule offre a été déposée par l’employeur. À l’heure actuelle, aucune date officielle n’a encore été fixée pour cette possible grève. Il n’en demeure pas moins que ça fait réagir dans la population.

«  Ce n’est certainement pas une bonne nouvelle puisque la Traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon est un élément important pour l’industrie touristique de Rivière-du-Loup. C’est sûr que lorsqu’on entend des choses comme ça, pour nous, il y a quand même une inquiétude qui s’installe, mais pour l’instant, on demeure extrêmement positif et on espère que le dossier va se régler afin qu’on puisse avoir une excellente saison estivale », affirme la directrice générale de Tourisme Rivière-du-Loup, Monique Dionne.

« Si malheureusement il y avait une grève, ça l’aurait un impact sur la notoriété du service et tout le monde va être perdant. L’important c’est que chacun y trouve son intérêt, mais il faut aussi considérer l’importance du service de traversier surtout durant la saison estivale. Je comprends que c’est un levier de négociations, mais ça reste qu’il y a un aspect économique particulier de nos régions », explique pour sa part le maire de la municipalité de Saint-Siméon, Sylvain Tremblay.

Advenant un arrêt forcé des opérations, les citoyens seront avisés sept jours à l’avance. Questionnés à ce sujet, certains résidents expliquent qu’ils comprennent la situation, mais ne cachent pas que les impacts seraient très importants pour la région. Le Syndicat des Métallos revient à la charge en demandant une nouvelle rencontre avec l’employeur, alors que celui-ci a soumis des dates pour ce tête-à-tête.