Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

TEMPS DOUX : Des érables coulent en février 

Publié le 9 février 2024 à 17:09, modifié le 12 février 2024 à 10:14

Par: Eliane Pilote

Dans plusieurs érablières, c’est présentement une course contre la montre. En raison des températures au-dessus des normales, les érables ont déjà commencé à couler, en plein mois de février. Une situation rarement observée.

« Jeudi le soleil était fort, les degrés ont monté au-dessus de zéro. Il y quelques endroits où ça est coulé. Ce n’est pas du jamais vu, mais tôt comme ça en saison c’est plus rare », explique le président des producteurs acéricoles du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, Justin Plourde.

Pour René Ouellet, un acériculteur qui baigne dans le métier depuis 25 ans, c’est aussi du rarement vu.

« J’ai toujours commencé à entailler assez tôt. C’est arrivé une année au mois de février. En 25 ans c’était la seule fois. Depuis cette fois, c’est la première fois que je vois ça. »

Pour certains, cette coulée hâtive aide à préparer le matériel en vue de la saison à venir.

« Le peu d’eau qui va couler peut servir pour enlever les produits de désinfectant dans les tuyaux», explique M. Ouellet.

Avec ce climat incertain, les producteurs de sirop d’érable doivent s’adapter.

« Année après année, les saisons ne se ressemblent plus. Cette année on le voit : il n’y a pas de neige ou de froid. Qu’est-ce que ça va donner comme printemps ? C’est difficile à prévoir, pour avoir une bonne saison, ça prend vraiment des gels la nuit et des dégels le jour», indique M. Plourde.

Les acériculteurs restent confiants pour la suite. Après avoir vécu des années plus difficiles dernièrement, ils espèrent avoir une bonne saison.

« Je pense qu’on est des gens résilients. Quand on fait le choix de gagner notre vie avec la nature, il faut s’adapter à toutes ces choses-là», explique le président.