Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Stationnement du Club Med : les signataires du Plateau confiants pour la suite

Publié le 9 octobre 2019 à 15:59, modifié le 9 octobre 2019 à 16:01

Par: Eve Beauregard

Les discussions se poursuivent concernant l’aménagement d’un stationnement du Club Med de Petite-Rivière-St-François. Les résidents, qui s’opposent au déboisement, estiment que leurs préoccupations ont été entendues.

En mars dernier, des résidents de Petite-Rivière-Saint-François ont écrit une lettre à Groupe Le Massif, pour exprimer leurs préoccupations concernant l’emplacement d’un stationnement pour le Club Med. Une rencontre a eu lieu la semaine dernière avec les responsables du dossier. « On sent vraiment une ouverture. Depuis le début, on a eu des rencontres avec Groupe Le Massif. Pour le moment, eux vont faire une étude de leur côté. On va attendre les conclusions de cette étude-là », explique un des signataires du Plateau et coordonnateur de la Coopérative de l’Affluent, Guillaume Néron.

C’est que les 150 places pour les véhicules seraient situées en marge d’un lieu historique et de plein air et dénaturerait le centre du Plateau, selon les résidents. Ils espèrent que Groupe Le Massif renoncera à faire ces travaux. « Pour le moment, on est toujours dans l’espoir que Groupe Le Massif va revenir sur cette décision-là et finalement proposer quelque chose d’alternatif », poursuit le résident.

Groupe Le Massif a assuré aux citoyens qu’aucune coupe d’arbres ne se fera avant mai 2020. Une firme a également été embauchée pour revoir le plan de stationnement. « C’est qu’on ne dit pas qu’on ne le fera pas, on dit juste qu’on va bien prendre le temps de s’assurer qu’on a besoin de ces places-là. On va faire ce qui est requis, ce qui est demandé au niveau des zonages. Après ça, on verra avec nos voisins comment on peut atténuer les désagréments pour eux », rassure le directeur général du Groupe Le Massif, André Roy. « Moi je trouve exceptionnelle l’ouverture du Massif, devant les plaintes des citoyens, ils prennent toutes les plaintes au sérieux », a quant à lui affirmé le maire de Petite-Rivière-Saint-François, Gérald Maltais.

Les signataires du Plateau sont donc confiants qu’une solution sera trouvée d’ici le printemps 2020, qu’aucun déboisement n’ait lieu et que le stationnement sera construit ailleurs que dans cette zone.