Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Seulement 720 nouveaux foyers branchés à internet haute vitesse dans Charlevoix… en quatre ans !

Publié le 16 février 2021 à 17:12, modifié le 16 février 2021 à 17:12

Par: Cimon Charest

La déception est vive dans Charlevoix. Le gouvernement fédéral a confirmé hier que 720 foyers ont été branchés à internet haute vitesse. Le président du conseil du trésor a annoncé hier que 720 foyers sont nouvellement branchés dans la région. Or, cette opération avait déjà débuté en 2017.

Tout pointait vers une grande annonce…et pourtant !

« C’est inconcevable qu’il y ait encore 10 % des foyers qui ne soient pas branchés dans notre région », déplore Caroline Desbiens, députée (BQ) de la circonscription de Beauport–Côte de Beaupré–Île d’Orléans–Charlevoix.

« Il y a environ 3 600 portes (dans la MRC de Charlevoix-Est) qui ne sont pas desservies ou mal desservies », ajoute la préfet Odile Comeau.

Aucun nouvel investissement donc pour ceux qui ne sont toujours pas desservis.

«S’il y a quelque chose qui obstrue le voyant qui cherche le satellite, oublie ça, il faut qu’on sorte dehors, on doit mettre notre habit de neige, on va enlever la neige, et on rentre en dedans » illustre Johanne Côté, résidente de Baie-Saint-Paul.

Les désagréments sont nombreux, particulièrement depuis le début de la pandémie.

« J’ouvre une page internet, j’ai le temps d’aller couper quelques légumes, de revenir, pis là la page est téléchargée ».

Difficile également pour une municipalité comme Saint-Urbain de se développer convenablement sans une connexion fiable.

« J’avais… j’avais tellement d’espoir », se désole la mairesse et la préfet de la région Claudette Simard. « Moi j’ai des gens qui viennent se construire une maison. La maison devrait être commencée en février-mars, et puis là on ne le sait pas. »

« Ne pas brancher les gens, c’est les couper quasiment du reste du monde. C’est les couper de leur travail. C’est de priver les municipalités de familles venues s’installer en région », ajoute la députée.

Simplement jouer une vidéo de quelques secondes peut devenir une tâche pénible avec une connexion de mauvaise qualité. Les élus municipaux ne donnent que quelques mois au gouvernement fédéral pour corriger le tir.