Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Saint-Mathieu-de-Rioux veut protéger son lac

Publié le 13 juin 2019 à 17:01, modifié le 13 juin 2019 à 17:01

Par: Fabienne Tercaefs

Saint-Mathieu-de-Rioux souhaite éviter la contamination de son lac par les plantes aquatiques envahissantes. La municipalité met en place plusieurs mesures.

La municipalité vient d’installer une station de lavage des embarcations. Elle sera opérationnelle dès samedi. C’est LA mesure numéro 1 pour éviter la propagation du myriophylle en épis. « Ça devrait devenir un réflexe. En fait il faut laver son bateau avant d’entrer sur un plan d’eau et en sortant du plan d’eau. C’est vraiment qu’ils comprennent l’importance de faire un geste banal qui prend 5 minutes en plus. C’est vraiment tout simple et ça évite beaucoup beaucoup de problèmes. » explique  le coordonnateur au développement de Saint-Mathieu-de-Rioux, Stéphane Lacam-Gitareu.

Au Bas-Saint-Laurent, seuls les lacs Gros Ruisseau et Témiscouata sont contaminés, mais la plante est présente dans de nombreuses régions confirme le maire de Saint-Mathieu, Roger Martin. «Quand on regarde les statistiques ou les régions administratives, dans les grands centres près de Montréal, dans le nord de Montréal ou dans la région de l’Estrie, on a jusqu’à 40, 45, 50 % des lacs qui sont contaminés avec ça. Alors ce que l’on ne veut pas c’est d’en venir  là. Alors on fait ça de façon très préventive. »

Prévenir plutôt que guérir, car une fois la plante installée dans un plan d’eau, la situation peut vite devenir dramatique pour la région ajoute Stéphane Lacam-Gitareu : «Vous n’aurez plus d’activités nautiques parce que vous allez faire avancer votre bateau dans un champ d’algues tout simplement. Les poissons tout ça, ça disparaît. Donc si vous aviez des activités de pêche ou du tourisme qui est lié à la pêche, c’est fini. Ce qui est de la baignade on n’a pas véritablement de cas de sécurité publique là-dessus, mais ça pourrait en être un.»

La municipalité de Saint-Mathieu-de-Rioux a également décidé d’immatriculer toutes les embarcations motorisées qui viennent sur le lac pour mieux les contrôler. « La grande majorité des gens qui utilisent notre lac ce sont des gens de la région. Sauf qu’il y a des gens qui viennent de l’extérieur ou qui sont ici à Saint-Mathieu, qui vont des fois dans d’autres plans d’eau. Ces plans d’eau peuvent être contaminés. Donc en sachant qui fréquente notre lac, ça se veut un enregistrement mais aussi une campagne de sensibilisation. » confirme Roger Martin.

Une séance publique d’information sur les espèce aquatiques envahissantes aura lieu samedi matin à 10h au parc du Mont Saint-Mathieu.