Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Réfection de la 4e avenue Painchaud : une proposition bien accueillie

Publié le 23 novembre 2022 à 17:22, modifié le 23 novembre 2022 à 17:22

Par: Marie-Helene Chartrand

Après avoir consulté la population et les commerçants, La Pocatière a dévoilé la nouvelle mouture du projet de réfection de la 4e avenue Painchaud.

Des citoyens se disent satisfaits, mais gardent tout de même certaines craintes. Les plans revus et corrigés de la principale artère commerciale de la ville ont été dévoilés lors d’une consultation publique tenue ce mardi.

« Je pense qu’il y a un projet intéressant sur la table, c’est sûr que ça bouscule des choses », affirme un résident.

« Je suis agréablement surpris, quand une consultation finie avec des applaudissements à mon avis c’est quand même positif », s’exclame le maire de La Pocatière, Vincent Bérubé.

La Ville  veut favoriser et rendre plus sécuritaires  les déplacements actifs. Pour atteindre ces objectifs, la 4e avenue Painchaud deviendra un sens unique vers l’est. Une direction qui a été privilégiée pour faciliter l’accès à la ville. De plus, les trottoirs seront élargis et de la même hauteur que  celle de la rue. La Ville prévoit aussi supprimer des espaces de stationnement.  Sur 44 places, 26 seront conservées.

La cure de jouvence proposée par la Ville suscite tout de même certaines inquiétudes.

« Je ne veux pas que ça devienne une rue piétonnière et qu’on oublie l’essence commerciale de cette rue-là », indique un commerçant présent à la consultation.

En réponse aux préoccupations des citoyens, la Ville prévoit aménager des stationnements supplémentaires à l’arrière des commerces et restreindre le temps de stationnement permis sur la rue. Malgré les efforts de la Ville, certaines demandes n’ont pas pu être comblées.

« Qu’est-ce que je trouve désolant, moi c’est d’avoir les fils enfouis. Si on le fait pas là, là, ben on le fera jamais », déplore un résident.

L’enfouissement des fils électriques a été écarté du projet par la Ville en raison d’un moratoire imposé par Hydro-Québec qui aurait retardé le début des travaux de plusieurs années. La décision de ne pas inclure une piste cyclable réservée en raison d’un manque d’espace a également causé de la déception. La Ville admet que la solution proposée n’est pas parfaite, mais parle plutôt du meilleur compromis.

Le début des travaux est prévu à l’été 2024 et d’ici là la Ville continuera à peaufiner les plans qu’elle présentera à nouveau lors d’une consultation publique.