Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Poste de contrôle au pont Van Horne à Campbellton

Publié le 26 mars 2020 à 17:49, modifié le 27 mars 2020 à 17:10

Par: Kevin Doyle

Les frontières du Nouveau-Brunswick sont maintenant fermées à tous les voyageurs non essentiels. La GRC et le service de sécurité publique du N.-B. sont déployés à la sortie du pont Van Horne.

La route qui relie Campbellton à Pointe-à-la-Croix  n’aura jamais été aussi déserte qu’en ce moment. Cette nouvelle mesure permet tout de même aux travailleurs essentiels de traverser. Le propriétaire du Provigo est d’ailleurs un citoyen du Nouveau-Brunswick.

Cette situation est sans précédent pour les deux communautés aux abords du pont Van Horne. Malgré l’insécurité qui plane, les citoyens voient d’un bon œil les nouvelles mesures. Pour les gens de Campbellton, selon la mairesse Stéphanie Anglehart-Paulin,  les nouvelles mesures sécurise la population. « Nous avons eu un appel conférence mardi avant que le bordel a commencé puis on était en communication je te dirais une vingtaine de minutes passée, j’ai parlé au chef qu’est-ce qui arrive c’est qu’on a pas une directive, on a trois différents départements et trois différents gouvernements. »

Malgré les différents paliers de gouvernement, la communication demeure primordiale avec leurs voisins québecois. « Ben c’est ça présentement tout le monde qui transige du Québec au Nouveau-Brunswick y a une restriction, mais le contraire, y en a pas. Dans le fond eux ils ont une restriction provinciale, s’ils sortent du Nouveau-Brunswick ils doivent se mettre en quarantaine, mais eux ils peuvent circuler au Québec sans problème il y a pas de restriction provinciale du coté du Québec », indique Pascal Bujold , le maire de Pointe-à-la-Croix.

La durée de ce contrôle de frontière demeure indéterminée. Pour l’instant c’est encore difficile de prévoir si le Québec va emboîter le pas. Une zone nébuleuse demeure toutefois dans cette situation.

Le pont reliant Matapédia et Tide Head est toujours laissé sans surveillance. Un problème à régler au plus vite selon les élus municipaux.