Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Port de Gros-Cacouna: Québec dévoile son plan

Publié le 10 août 2018 à 16:16, modifié le 10 août 2018 à 16:19

Par: Marie-Pierre Beaubien

Qu’adviendra-t-il du port de Gros-Cacouna? Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, a dévoilé son plan ce matin. Québec souhaite relancer les activités commerciales et y créer des attraits touristiques. Les explications de Marie-Pierre Beaubien.

Depuis des années, le port de Gros-Cacouna tourne au ralenti. Mais le gouvernement du Québec veut changer la donne. L’objectif est de relancer les activités commerciales.  «Ce matin, je rêve.  On garde la vocation du transport maritime. Il faut rassurer notre monde», a souligné la mairesse de Cacouna, Louise Labonté.

Actuellement, les installations portuaires sont fermées à la population. Le gouvernement québécois souhaite ouvrir cet accès et créer une marina. Et pourquoi ne pas y attirer des bateaux de croisières? «Si vous constatez la dimension de l’accès, c’est 170 mètres. On ne va pas recevoir le Queen Mary ici. On pense à des petits navires de croisières, de 250 à 300 passagers. À ceux qui pourraient en douter, je vous dirais qu’avec AM on a ça», a déclaré le inistre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour.

La Première nation Malécite de Viger a aussi des plans récréotouristiques et de recherches sur les mammifères marins. «C’est un lieu culturel historique important. Les ancêtres passaient ici en canot pour faire des transactions avec les gens de Tadoussac. Il y a même de l’archéologie qu’on va faire», a expliqué leGrand chef de la Première Nation Malécite de Viger, Jacques Tremblay.

«Ce qu’on va explorer avec la Première Nation Malécite, c’est est-ce qu’on peut aller plus loin? Est-ce qu’on peut faire une activité avec ça? Est-ce qu’on peut faire un programme de recherche?», a déclaré le directeur scientifique du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), Robert Michaud.

Jean D’Amour n’a pas voulu s’avancer sur le coût des projets. Selon nos informations, cela pourrait totaliser entre 35 et 40 millions de dollars.