Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Plus de tolérance envers les roulottes à Caraquet

Publié le 12 mars 2019 à 13:34, modifié le 12 mars 2019 à 16:14

Par: Alexie André Belisle

Plus de tolérance pour les roulottes à Caraquet! C’est ce que promet le maire de la ville pour la saison estivale à venir.

Il y a plus d’un an, la Ville de Caraquet prenait des mesures sérieuses pour interdire l’usage des roulottes sur les terrains privés de ses citoyens. Une décision qui avait alors soulevé la grogne.

Cette année, les conseillers municipaux ont décidé d’assouplir les règles en adoptant lundi une proposition moins sévère. Les résidents auront donc le droit d’installer deux roulottes sur leur terrain. Mais une seule pourra être utilisée. Interdiction pour les propriétaires de les louer ou de s’en servir comme hangar.

Le maire Kevin J. Haché espère ainsi arriver à un compromis acceptable : « c’est que l’arrêté que nous avions en place est très restrictif. Là le conseil veut être certain que les personnes qui ont des roulottes personnelles peuvent les utiliser mais de limiter certains usages pour faire certain que tout le monde peut vivre en harmonie. »

Les citoyens sont invités à émettre des commentaires sur la proposition explique-t-il :

« Si les gens nous donnent pas de commentaires, ça veut dire qu’ils sont satisfaits. Si les gens ne sont pas d’accord ou qu’ils veulent des changements, qu’ils nous le disent. C’est ça qui est important dans un conseil, c’est que les gens se sentent à l’aise de parler avec leur conseiller, à l’aise de parler avec la mairie, ils sont à l’aise de nous écrire pour nous laisser savoir ce qu’ils veulent et ce qu’ils ne veulent pas. »

Caroline Henry, qui réside sur le terrain de ses parents à Caraquet pendant l’été, est satisfaite de ces nouvelles mesures : « Moi je suis ok avec ça. Si au moins on peut avoir une roulotte sur un terrain, qu’au moins on peut résider sur le terrain, ça serait ok.»

Elle aurait toutefois préféré que plus d’une roulotte puisse être occupée en saison estivale.

Les propriétaires ont jusqu’au 10 avril pour faire part de leurs préoccupations à la mairie.