Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Mgr Goudreault : un évêque connecté sur les réseaux sociaux

Publié le 8 novembre 2018 à 12:33, modifié le 8 novembre 2018 à 12:35

Par: Marie-Eve Cloutier

Sur la centaine d’évêques que l’on compte au pays, seulement quelques-uns sont présents sur les réseaux sociaux. Le nouvel évêque du diocèse de Saint-Anne-de-la-Pocatière fait partie de ceux-ci. Une façon pour Mgr Pierre Goudreault de garder l’église catholique vivante.

Mgr Goudreault marque la différence avec ses prédécesseurs. Mais ce qui le distingue encore plus, c’est sa présence sur Facebook.

« Les réseaux sociaux, c’est un espace, c’est un lieu de rencontre avec des personnes, bien que c’est virtuel. Mais, c’est tout ce qu’on appelle le monde numérique. Puis je pense que c’est important aujourd’hui, pour moi, comme évêque, de ne pas avoir peur de ce monde numérique là, mais au contraire, d’y être présent », mentionne l’évêque.

Facebook lui a permis de partager des photos de sa rencontre avec le Pape François à Rome. Le religieux peut ainsi parler de son travail, mais aussi, de ses voyages.

« Pour moi, c’est important, ce n’est pas d’abord de bombarder ma page de toute sorte de message religieux. J’arrive d’Israël en pellerinage, donc les gens suivait, et c’est un aspect intéressant, c’est que ça permet à des gens d’être Pellerin avec nous, à distance. »

Originaire d’Abitibi, Mgr Pierre Goudreault a d’abord été prêtre à Rouyn-Noranda pendant 15 ans. Arrivé dans la région en mars dernier, il s’est aussi servi de Facebook pour créer des liens avec ses nouveaux paroissiens.

« Ça a été pour moi un outil assez important pour me faire plus proche des gens que je ne connaissais pas sur le territoire du bas du fleuve. Et avant même mon arrivée déjà, notamment sur Facebook, je recevais des invitations de gens qui voulaient mieux me connaitre », raconte l’homme de 56 ans.

Pour l’homme de foi, le réseau social peut être vu comme une extension de l’Église : « Être Église, ça peut être dans l’église bâtiment, ça peut être dans nos familles, puis je crois que dans les réseaux sociaux aussi, il peut y avoir une forme d’Église qui se vit-là. »

Mgr Goudreault est sans l’ombre d’un doute, un évêque 2.0!