Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Les élections municipales reportées en raison du COVID-19

Publié le 18 mars 2020 à 16:37, modifié le 18 mars 2020 à 17:31

Par: Elizabeth Dubé

L’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick a adopté à l’unanimité hier matin un projet de loi pour reporter les élections municipales. Une décision accueillie favorablement par les acteurs du milieu.

La décision de reporter les élections a été prise pour protéger les candidats, les électeurs et les bénévoles. Plusieurs citoyens avaient également fait part de leur intention de ne pas aller voter par peur d’être contaminé. Les risques de contagions sont très élevés dans ce genre d’événement, nous rappelle M. Soucy, le président de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick : « On comprend très bien la sévérité de ce virus, alors il faut faire des actions. Et puis regarder, des élections, c’est des élections. »

Le projet de loi accorde au cabinet le droit de déclencher les élections aussitôt que la crise sera terminée. Celles-ci se tiendront toutefois fort probablement au mois de mai 2021 afin d’éviter de déséquilibrer le cycle budgétaire des municipalités.

« Maintenant la date, à mon avis devrait être arrêté sur une date fixe en mai 2021, on ne voudrait pas se retrouver avec des élections en plein processus budgétaire à l’automne. », explique le maire de Bas-Caraquet, M. Chiasson.

Le vote expéditif a été effectué en présence du minimum de député requis pour limiter le plus possible les rencontres physiques. Le projet de loi est tout de même soutenu par l’ensemble des acteurs du milieu, nous témoigne M. Soucy : « On nous a consultés, les trois associations en plus de l’Association des administrateurs du Nouveau-Brunswick. Alors suite à la consultation et suite aux informations que nous avons reçues, c’est certain que nous sommes en accord avec la décision du gouvernement. »

Pour les maires qui comptaient se représenter aux élections, il s’agit d’une occasion de terminer certains projets déjà enclenchés.

« Donc étant donné qu’on poursuit encore quelques mois, on va enlever le frein si vous voulez sur les projets qu’on avait et on va continuer comme si de rien n’était. », mentionne M. Chiasson.

« Si ça se poursuit, on va continuer à faire fonctionner tout l’appareil municipal. On c’était quand même organiser comme conseil pour une année justement de projets. », renchérit le maire de la Municipalité régionale de Tracadie.

Ceux qui souhaitaient se retirer approuvent tout de même la mesure de prévention. Ils s’engagent également à effectuer leur mandat pour une année supplémentaire s’il le faut.

« Les membres de l’association nous ont dit : regardés, nous avons un accord, nous allons continuer à exercer nos fonctions en tant que maire et conseiller. Afin de permettre et de continuer à passer à travers cette crise. »

Les deux élections partielles provinciales qui devaient se tenir le 15 juin sont également annulées. Celles-ci devraient toutefois être reportées à l’automne prochain.