Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le RÉPAC s’oppose au G7

Publié le 16 mai 2018 à 11:03, modifié le 16 mai 2018 à 11:03

Par: Mariane Lajoie

Le regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec-Chaudière-Appalaches avait convié la population de Charlevoix, hier, à une soirée de discussion sur le Sommet du G7. Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’appel, à La Malbaie. Le groupe dénonce le côté anti-démocratique de l’événement.

Il pourrait y avoir des manifestations à La Malbaie pendant le G7, mais jusqu’à présent, seulement des actions du côté de Québec sont prévues.

Le RÉPAC trouve que les sept pays qui forment le G7 et qui discutent d’enjeux mondiaux ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la population mondiale. Selon les membres, beaucoup trop d’argent sont investis dans cet événement non nécessaire, qui manque de transparence.

«Aussi bien investir l’argent dans des mesures qui auront un impact réel sur les populations des pays du G7 mais aussi de la population mondiale, qui ont des impacts réels sur les changements climatiques, sur l’égalité entre les hommes et les femmes, sur la lutte aux paradis fiscaux, sur la lutte au racisme systémique», demande la directrice générale d’Eau Secours!, Alice-Anne Simard.