Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le faible taux d’inoccupation des logements se fait sentir à Rivière-du-Loup

Publié le 11 juillet 2019 à 12:19, modifié le 11 juillet 2019 à 12:23

Par: Fabienne Tercaefs

Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logements, le taux d’inoccupation a fortement diminué ces deux dernières années à Rivière-du-Loup. Puisque la ville accueille davantage de nouveaux résidents, le manque de logements se fait sentir. On remarque aussi que l’accès à la propriété est de plus en plus cher.

Ces 2 dernières années, le taux d’inoccupation est passé de 6 % en 2016 à 1,8 % cette année. Cela veut dire qu’il y a peu de logements disponibles sur le marché.

Selon un courtier immobilier avec qui CIMT Nouvelles a discuté, les nouveaux arrivants sont souvent pris au dépourvu et ils ont de la difficulté à trouver un logement.

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, le problème est majeur pour une ville comme Rivière-du-Loup.

Le directeur des affaires publiques de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec, Hans Brouillette, affirme que les locataires restent dorénavant plus longtemps dans leur logement puisque l’accès à la propriété est de plus en plus cher.

La mairesse Sylvie Vignet indique prendre la situation au sérieux. Elle confirme que le sujet du logement est une préoccupation municipale. Même si de nouveaux développements immobiliers sont prévus dans la région de Rivière-du-Loup, la Ville veut travailler de concert avec des promoteurs privés pour faciliter l’accès à la propriété.