Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie mis en confinement

Publié le 28 mars 2020 à 13:49, modifié le 30 mars 2020 à 17:30

Par: Raphael Brouillette

Coup de tonnerre cet après-midi lors du point de presse quotidien du gouvernement Legault. Les allées et venues dans plusieurs régions du Québec seront contrôlées par des barrages routiers à partir de 16 :00 aujourd’hui. Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie sont au nombre des territoires touchés.

Les accès pour entrer et sortir de ces régions seront contrôlés par les forces de l’ordre. Les voyageurs qui travaillent pour les services essentiels et ceux qui ont des motifs humanitaires pourront accéder librement.

Il y a cinq points de contrôle sur le secteur ouest du Bas-Saint-Laurent. Deux à La Pocatière sur l’autoroute 20 (sortie 436, avenue industrielle) et la route 132. Un à Saint-Alexandre-de-Kamouraska sur la route 289 et deux autres dans la région de Rivière-du-Loup sur la route 285 et l’autoroute 85.

Deux autres barrages routiers sont installés dans le secteur Est à Les Méchins et Routhierville sur la route 132.

L’Abitibi, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, le Saguenay Lac-Saint-Jean, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James font aussi partie des territoires qui seront contrôlés.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a expliqué que cette mesure vise à protéger ces régions et territoires, qui dénombrent actuellement moins de cas positifs et dont les populations sont parfois plus vulnérables et plus isolées.

En date de samedi, un nouveau cas de coronavirus a été ajouté au Bas-Saint-Laurent pour porter le total à huit. Hormis le Nord-du-Québec, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James, la région est l’endroit dans la province où il y a le moins de cas.

Le Québec compte maintenant 2 498 cas confirmés de contagion à la COVID-19 et 164 personnes hospitalisées. Quatre nouveaux décès ont été ajoutés.

Protocole d’admission sur le territoire du Bas-Saint-Laurent

  • Sauf pour les transporteurs et les personnes qui doivent livrer un service essentiel, aucune personne n’est admise sur le territoire si elle n’y a pas une résidence permanente.
  • Toute personne qui présente de la toux, de la fièvre, des difficultés respiratoires récentes, des maux de gorge ou une perte récente de l’odorat ne peut pénétrer sur le territoire.
  • Toutes les personnes qui le désirent seront toujours libres de sortir du territoire de la région, que ce soit pour des soins, des examens médicaux ou pour toute autre raison.
  • Toutes les exceptions devront être approuvées par le Directeur régional de santé publique ou la personne qu’il désigne à cet effet.