Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La Ville de Rivière-du-Loup s’attaque à la vitesse au volant

Publié le 12 juin 2018 à 20:46, modifié le 13 juin 2018 à 08:20

Par: Carl Vaillancourt

Des automobilistes, qui ont le pied trop pesant dans certaines rues résidentielles de Rivière-du-Loup, devront ralentir. La Ville s’attaque à la vitesse excessive et multiplie ses efforts pour rendre plusieurs secteurs davantage sécuritaires.

Dans un projet pilote déposé hier soir, le conseil municipal s’est dit en faveur de la pétition qui voulait une réduction de la limite permise passant de 50 à 40 km/h sur la rue Plourde dans le secteur du Parc Cartier, à Rivière-du-Loup. À l’heure actuelle, aucun panneau de limite permise n’a été installé sur la rue Plourde. À la défense des détenteurs d’un permis de conduire, impossible de savoir la vitesse autorisée sur la rue Plourde. La seule indication de la limite permise demeure un vieil écriteau pratiquement effacé sur la chaussée.

En août dernier, Raymond Gaudreault avait récolté environ 150 signatures d’appui à son projet de règlement qu’il avait proposé à l’ancienne administration municipale. La signalisation adaptée sera installée dans quelques semaines une fois les travaux de voirie terminés.

Il n’est pas le seul qui s’inquiétait de la sécurité des résidents de la région. Interrogée par CIMT Nouvelles quant à la vitesse excessive des automobilistes qui passent devant chez elle, Manon Pouliot s’est dite ravie de la décision de la municipalité.

« Oui ! Oui ! C’est sûr ! Puis je veux dire un moment donné, j’aurai sûrement des petits-enfants, puis je souhaiterais avoir le même règlement pour mes petits-enfants aussi. Parce que c’est dangereux, puis ce n’est pas juste pour les enfants, je veux dire que c’est autant pour les personnes qui sont sur le bord de la rue, puis qui prennent des marches avec leurs animaux. Ce n’est pas très sécuritaire », a-t-elle affirmée en entrevue mardi matin.

Une enquête révèle la témérité des automobilistes dans le secteur

Des capteurs de vitesse ont même été installés sur certaines rues comme la rue Denonville. Selon l’étude réalisée en février dernier, plus 1 000 passages quotidiens par les automobilistes ont été constatés sur cette rue secondaire.

Selon le directeur du Service technique et du Développement durable de Rivière-du-Loup, Gérald Tremblay, le rapport émis faisait foi de nombreux automobilistes téméraires qui ne respectent pas la limite de vitesse permise de 30 km/h sur la rue Denonville.

« Dans un sens, 48 km/h, et dans l’autre sens autour de 60 km/h, donc c’est quand même relativement important par rapport à la vitesse affichée. Dans ce temps-là, on se contente pas juste de faire de la sensibilisation», a-t-il expliqué.

Outre les changements effectués sur les rues Denonville et Plourde, la rue Beaubien a également subi une cure de mise à niveau.

La Directrice générale du Centre de la petite enfance de Rivière-du-Loup, Marie-Claude Desbiens, a avoué que les travaux effectués ont un véritable impact sur la réduction de la vitesse devant la garderie qui compte 74 jeunes enfants.

« L’ajout des pancartes cette année, le rappel à la sécurité, les diverses traverses piétonnières ; je pense que ça vraiment un effet remarquable. Depuis quelques jours, on le voit qu’il y a ralentissement », a-t-elle reconnu en affirmant que depuis lundi, les automobilistes roulent plus prudemment devant son bâtiment.