Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Incertitudes dans Charlevoix pour la saison touristique

Publié le 15 avril 2021 à 16:34, modifié le 15 avril 2021 à 16:34

Par: Katerine Roy

Les hôteliers tentent de préparer la saison touristique dans Charlevoix. Par contre, ils ont plusieurs questions, mais peu de réponses. Le premier ministre a annoncé un retour à la normalité seulement après le 24 juin. Normalement, les touristes arrivent à la mi-mai pour jouer au golf.

Les employés de L’Auberge des falaises préparent l’ouverture. L’hébergement doit accueillir des clients dès le 30 avril. Le directeur explique que malgré le beau temps, ils ont peur de perdre leur emploi.

« On se fait fermer du jour au lendemain sur un changement d’idée. Ils sont très craintifs de savoir s’ils vont travailler cet été », affirme David Cloutier.

Normalement, des Français arrivent en renfort en mai, en raison du manque de main-d’œuvre. Mais cette année, la pandémie freine les démarches

« Je travaille quand même avec une petite équipe pour commencer la saison. Le fait que mes Français arrivent plus tard cette année, avec tout ce qui se passe, je dirais que c’est un mal pour un bien. Ma crainte, c’est plus de les perdre dans le processus », explique David Cloutier.

La directrice générale du Petit Manoir du Casino, Christiane Lambert, jongle aussi avec le défi du recrutement :

« On a des stagiaires dans les différentes écoles de tourismes. On a réservé des agences pour le ménage, pour l’entretient. Mais, est-ce qu’on va les utiliser? On ne le sait pas »

Avec le golf, plusieurs touristes arrivent en mai à La Malbaie. D’autres en juin et profitent du forfait avec le train de Charlevoix. Mais, pourront-ils venir?

« On vend mais on ne sait pas si on va tout annuler dans les prochaines semaines. On ne sait pas ce qui va être annoncé », se décourage Christiane Lambert.

Le directeur des Opérations au Fairmont le Manoir Richelieu, Karim Ikrimah, est plus optimiste :

« On pense que d’ici fin mai, on devrait avoir un peu plus d’occupation, principalement des joueurs de golf ».

Par contre, il ne pourra pas rattraper les pertes subies avec le casino fermé et une clientèle d’affaires plus rare.

Le directeur général de Tourisme Charlevoix résument les défis en trois catégories : la prévisibilité, la stabilité et le recrutement. D’ailleurs, l’organisme a retardé leur campagne publicitaire :

 «  Notre campagne publicitaire est prête, notre campagne s’adresse à la clientèle intra-Québec. La question, c’est plutôt quand est-ce qu’on va la lancer? »

L’incertitude touche toute l’industrie touristique de Charlevoix. Les restaurateurs aimeraient prévoir leurs commandes en vue de la période estivale. Surtout que s’il y a un retour vers une certaine normalité le 24 juin, Charlevoix devrait vivre un autre été achalandé. Les réservations ne cessent de rentrer pour juillet, août et septembre.