Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Haut-Madawaska: élan de générosité envers les nouveaux arrivants du Togo

Publié le 2 mars 2021 à 16:45, modifié le 2 mars 2021 à 16:45

Par: Gilles Duval

Le week-end dernier, la population du Nord-Ouest a généreusement répondu à l’appel afin de recueillir divers items pour 13 familles africaines qui s’établiront sous peu dans le Haut-Madawaska pour des emplois à l’abattoir de Nadeau Ferme Avicole à Saint-François. Elles laisseront tout derrière elles pour vivre ce nouveau départ au Nouveau-Brunswick.

Depuis samedi, le sous-sol de l’église de Baker-Brook déborde d’items de toutes sortes qui ont été amassés

-«C’est incroyable la générosité démontrée par les gens pour accueillir ces 13 familles, ça dépasse toutes les attentes», a dit le maire de la Communauté rurale de Haut-Madawaska, Jean-Pierre Ouellet.

Des bénévoles s’affairent à la tâche afin de répartir les biens pour ces nouveaux arrivants, en provenance du Togo.

-«On sait le nombre de personnes qui vont rester dans les appartements, alors on va les équiper; il va y avoir des boîtes de prêtes qui vont être livrées aux appartements», a ajouté le maire Ouellet.

Sept familles s’établiront à Saint-François alors que les six autres résideront à Baker-Brook. Elles sont composées de 25 adultes et 18 enfants.

-«C’est notre communauté et les nouveaux arrivants, on les attend avec impatience; on est déjà amis avec certains ici depuis certain temps; c’est un sentiment d’appartenance et on essaie de faire le maximum», a souligné Joan Levesque, une bénévole.

-«Je n’en reviens pas, je ne pensais jamais que c’était si gros que ça; c’est une petite place, vraiment il aurait fallu un autre bout; non c’est vraiment apprécié, je pense bien qu’ils vont être contents», a mentionné Ghislaine Émond, bénévole.

-«On devrait toujours faire cela, moi j’ai toujours cru de recycler et de donner à d’autres», a pour sa part commenté Gilda Nadeau, autre bénévole.

Les items qui n’auront pas été donnés seront entreposés pour l’arrivée possible d’autres nouveaux travailleurs dans le Haut-Madawaska.

«Ça se pourrait que d’ici un an, il y ait une cinquantaine de familles qui viennent s’installer dans le Haut-Madawaska, ça démontre le manque de main-d’oeuvre», a précisé le maire Ouellet.

Les Togolais sont attendus au Nord-Ouest le 6 mars. Ils devront séjourner 14 jours dans un hôtel avant de s’établir dans leur nouvelle terre d’accueil.