Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Hausse du prix de l’essence: les campeurs s’ajustent

Publié le 13 mai 2022 à 17:19, modifié le 13 mai 2022 à 18:14

Par: Marianne Langlois

Avec la hausse fulgurante du prix de l’essence, plusieurs vacanciers pourraient revoir leurs plans pour cet été. L’industrie du VR a particulièrement bénéficié de la montée du tourisme au Québec lors des deux dernières années, mais le prix de l’essence pourrait changer la donne.

Quelques campeurs saisonniers s’affairent déjà à préparer leurs installations pour l’été. Depuis aujourd’hui, des campings sont officiellement ouverts, au grand bonheur de plusieurs et malgré la distance à parcourir, les gens, réservent de partout: « Il y a un pourcentage, peut-être 10% en Outaouais, dans ces environs, mais il y a un 60% que c’est Montréal et Québec. », a mentionné Rémi Lévesque du camping Témilac.

Les concessionnaires de VR ne sont pas trop inquiets de l’impact du prix de l’essence: « Pour avoir parlé avec des propriétaires de camping cette année, il y a quand même beaucoup de camping dans la région, la demande pour le saisonnier est là. Les gens vont peut-être voyager un peu moins loin, mais avoir du plaisir en famille c’est important. »

La hausse fulgurante du prix du carburant changera inévitablement les habitudes des campeurs de passage.», a mentionné Dany Gagnon, directeur des opérations chez Caravane Témis.

Pour sa part, le propriétaire du camping Lido à Saint-Antonin se questionne déjà sur la popularité de son camping auprès des passants:« Ici, on est situés près de l’autoroute 85; il y a beaucoup de gens qui vont vers les maritimes, l’été. Mais c’est certain qu’eux, on ne le sait pas comment ça va réagir. Va-t-il y en avoir moins à cause du prix de l’essence, c’est l’été qui va nous le dire. », a ajouté Marc Beaudry.

Pas étonnant que les chalets prêts-à-camper aient particulièrement la cote cette année:
« Actuellement, ils sont pleins à 86%, j’ai vérifié hier soir, là, on parle de la Saint-Jean Baptiste à la fête du Travail. Alors 86% on ne se plaint pas, au contraire. Actuellement, il reste une soirée ou deux de libres. », a ajouté Rémi Lévesque.

Les stationnements de magasins grandes surfaces pourraient aussi gagner en popularité: « C’est sûr que ce serait difficile qu’il y en ait plus que l’été passé, le stationnement était plein au Wal-Mart, mais c’est sûr que si les gens veulent économiser sur le camping pour rentabiliser le prix de l’essence, peut-être. », a ajouté le propriétaire du camping Lido.

Pour les vacanciers des grands centres, le Bas-Saint-Laurent sera moins loin que la Gaspésie ou que la Côte-Nord…question de voir les choses du bon côté.