Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Gérer son entreprise… à 15 ans!

Publié le 19 novembre 2019 à 11:55, modifié le 19 novembre 2019 à 17:32

Par: Fabienne Tercaefs

Une jeune entrepreneure du Kamouraska impressionne. Florence Jobin a lancé un projet de restauration à son école secondaire, à Saint-Pascal. À 15 ans, l’adolescente organise et prépare les repas qu’elle vend aux autres élèves.

Florence Jobin a du sang d’entrepreneur dans les veines. Un papa, patron de plusieurs restaurants à Québec et une maman, dirigeante d’une épicerie fine à Mont-Carmel. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle lance son restaurant le Bistrot. «On essaie de faire une semaine sur 2 le jeudi midi, et on sert une quinzaine de repas, la semaine passée on en a servi une vingtaine. » affirme l’adolescente.

Avec l’aide de quelques amis, elle achète la nourriture, confectionne les plats et les vend au prix de 5$ le repas. «C’est son idée, c’est son projet qu’elle construit de A à Z et ça répond à un besoin, c’est ça qui est particulier. » explique son enseignant en sensibilisation à l’entrepreneuriat, Patrick Molière.

Il s’agit d’un projet sur lequel Florence travaille depuis de nombreux mois. L’école Chanoine-Beaudet de Saint-Pascal encourage ce type d’initiatives. L’établissement propose des modules sur l’entrepreneuriat en classe de secondaire 5. Or, Florence est en secondaire 4. « En fait je ne pouvais plus attendre. Je veux aller là-dedans, je sais que je veux aller là-dedans, puis je me disais, je veux commencer tout de suite. Ça m’intéresse trop pour attendre une année. »

Une expérience parmi d’autres

La jeune fille n’en est pas à sa première expérience. L’an passé elle a confectionné un gâteau pour un mariage de 150 personnes et a obtenu sa certification de gestionnaire d’établissement du MAPAQ. Elle était la plus jeune du concours. « Elle ne se met pas de contrainte, pas de limite. Des fois ça ne fonctionne pas ce qu’elle veut faire et elle se cogne à certaines portes mais d’autres fois, elle va à des endroits que je n’aurais pas cru qu’elle irait, donc j’espère qu’elle va garder cette candeur-là. » ajoute sa mère, Karine Hamel.

Florence projette déjà de trouver de la relève à son Bistrot : «  Je vois déjà l’année prochaine, puis je vois aussi de faire une espèce de fichier (…) puis le donner ce projet-là à un autre élève qui va aussi s’investir et pouvoir le continuer à travers les années. »

Difficile de terminer sans donner le menu de la semaine : salade de pâtes et sauce crémeuse au thon et au poivre et en dessert, petit pudding à la noix de coco et à la banane.