Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Environnement et jogging font bon ménage

Publié le 10 mai 2019 à 11:40, modifié le 10 mai 2019 à 09:39

Par: Jacob Cassidy

Combiner jogging et ramassage de déchets, c’est ce qu’ont fait les participants de la Cité des jeunes à La Course du Grand défi Pierre Lavoie. Une trentaine d’élèves du secondaire ont fait d’une pierre deux coups pour leur dernier entraînement de groupe. Ce week-end, ils courront à relais la distance qui sépare Québec et Montréal.

Prendre soin de l’environnement tout en faisant du sport : c’est possible grâce au plogging.«Je trouve que c’est le fun. Ça fait notre pratique et en même temps on nettoie la planète. Dans ce temps-ci, la planète est pas mal polluée», partage Élodie Martin, une élève de 9e année.

Le principe est simple, faire du jogging tout en ramassant les déchets sur son parcours. Toutefois, les participants constatent qu’il faut souvent s’arrêter. Les gens ont la mauvaise habitude de laisser leurs rebuts dans la nature.«Mais si toute la population d’Edmundston fait cela, ça fait beaucoup d’objets par terre. On n’a même pas fait un tiers de notre parcours et on a déjà rempli plusieurs sacs de poubelle», affirme Miguel Caron.

Au-delà de la conscientisation environnementale, l’activité permet de consolider l’esprit d’équipe avant la course à relais de 270 kilomètres. «On embarque dans l’autobus samedi matin relativement tôt et on vit dans l’autobus, explique une accompagnatrice, Vicky Bouffard-Levasseur. Les 31 jeunes, les 5 accompagnateurs cette année et les deux chauffeurs d’autobus, c’est comme une grosse famille pour 36 heures.»

Cette proximité est loin de décourager les habitués comme Thomas Duquette qui participera à la course pour la 4e fois. «J’ai vraiment hâte c’est sûr parce que c’est ma dernière fois. Les trois autres fois d’avant j’avais vraiment aimé ça, et là c’est sur je vais plus aimer ça, tous mes amis le font aussi», admet l’élève de 11e année.

Les vétérans seront là pour épauler les nouveaux venus, dont Brandon Haché. «C’est sûr qu’il y a tout le temps un peu de stress quand tu fais quelque chose de nouveau. Mais on va avoir du fun parce qu’on est une belle gang», confie celui qui participera pour la première fois à La Course.

Une chose est sûre, on peut s’attendre à ce que l’équipe locale ne laisse aucun déchet le long du parcours.