Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Enquête du coroner : la conjointe de Michel Vienneau témoigne

Publié le 30 avril 2021 à 16:07, modifié le 30 avril 2021 à 16:07

Par: Derek Dubé

Enquête du coroner sur la mort de Michel Vienneau, sa conjointe a témoigné ce matin. Elle faisait partie des quatre personnes invitées à prendre la parole aujourd’hui.

Annick Basque qui était en présence de son avocat, a décrit que la discussion entre son mari et les deux hommes, était très animée. Elle ne se doutait pas qu’il s’agissait de policiers qui croyaient que son mari était en possession de substances illicites.

D’après la dame, les deux hommes n’étaient pas habillés convenablement puisqu’ils étaient vêtus de vêtements désuets et circulaient avec une vieille voiture. Lorsque les esprits se sont calmés, son mari est entré dans sa voiture et a tenté de faire marche arrière pour quitter le stationnement de la gare de Bathurst.

Cependant, Annick Basque s’est aperçue que l’un des individus est sorti du véhicule muni d’une arme à feu. Puis elle a entendu des coups de feu.

Elle ajoute que les policiers se sont approchés de la voiture et ont ouvert le feu à nouveau.

Par la suite, ceux-ci auraient tenté de retirer Michel Vienneau du véhicule, mais Annick Basque a déclaré qu’elle a tenté de retenir son corps, car elle croyait qu’il s’agissait d’un enlèvement.

C’est alors que d’autres policiers sont arrivés sur les lieux et ils ont immédiatement questionné la dame et l’ont menotté. Elle a été transportée au poste de police de Bathurst sans connaître l’état de santé de Michel Vienneau.

C’est à la sortie du poste de police qu’elle a appris la nouvelle de sa mort et les autorités lui auraient mentionné qu’elle avait la responsabilité de communiquer avec les membres de la famille pour leur apprendre la nouvelle.

Trois autres personnes ont témoigné aujourd’hui, dont le sergent Andrew Collins de la force policière de Bathurst. Il a avoué avoir discuté avec Mathieu Boudreau et Patrick Bulger au sujet de Michel Vienneau. Il a mentionné, avant que les événements se soient produits, avoir réalisé une recherche sur l’individu, mais sans succès.

Au cours des derniers jours, les deux policiers ont livré leur témoignage, lors de l’enquête.

En terminant, les recommandations du jury et du coroner en chef Jérôme Ouellette sont toujours prévues pour lundi.