Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Élections 2018 | Les candidates de Charlevoix-Côte-de-Beaupré croisent le fer dans un débat

Publié le 13 septembre 2018 à 21:16, modifié le 14 septembre 2018 à 14:12

Par: Mariane Lajoie

Les candidates des quatre principaux partis en élection dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré ont croisé le fer, jeudi en fin d’après-midi, lors d’un débat organisé par la Chambre de commerce de Charlevoix.

Le débat s’est joué autour de quatre grand thèmes: la gouvernance régionale, l’économie, la santé et l’emploi.

Au fait des dossiers discutés, la députée libérale sortante Caroline Simard semblait en contrôle. La candidate de Québec solidaire, Jessica Crossan, en a surpris plus d’un en réussissant à apporter ses idées à chacun des temps de débats libres, alors qu’Émilie Foster, de la Coalition Avenir Québec, et Nathalie Leclerc, du Parti québécois, ont pris moins souvent la parole.

Chacune des candidates s’est dite en défaveur de la fusion des deux MRC dans Charlevoix.

Alors que les candidates de la CAQ, du PQ et de QS ont répété à de nombreuses reprises que Charlevoix était pénalisé en faisant partie de la Capitale-Nationale, Caroline Simard a tenu à démontrer qu’il y avait des bienfaits, entre autres avec le Fonds régional de la Capitale-Nationale qui est géré par les MRC. Caroline Simard aurait aimé que les débats aillent plus en profondeur, mais croit que ce fut impossible car les candidates ne maîtrisaient pas tous les dossiers.

Jessica Crossan a rappelé le désir de son parti d’augmenter le salaire minimum à 15$/heure. Étant enseignante au CECC, elle a déploré que le programme de soins infirmiers n’avait pas pu accueillir de nouvelle cohorte cette année. Elle a réitéré son désir d’aider les agriculteurs et des entreprises déjà en place dans la région.

Émilie Foster a dénoncé que le Parti libéral avait centralisé de nombreux services, en donnant comme exemple le CIUSSS. Selon elle, la MRC de Charlevoix-Est n’a pas accès à assez de médecins. Au sujet des CHSLD, elle est en faveur de l’aide du privé. Elle veut miser sur l’agro-tourisme dans l’Ouest de la région, et sur le développement d’un pôle d’innovation en fibre de carbone dans l’Est.

Nathalie Leclerc, au sujet de l’immigration, a démontré son désir que des infrastructures soient créées pour les accueillir, et que des cours de français leur soient payés. Elle voudrait que 25% des nouveaux arrivants s’installent en région. Elle veut redonner du pouvoir aux régions, et a proposé la création du ministère de la Région.

Le débat sur la santé s’est égaré un moment, alors que Caroline Simard a soulevé à Émilie Foster qu’elle résidait à Québec, alors qu’elle et Jessica Crossan habitent aux Éboulements et Nathalie Leclerc, à l’Île-d’Orléans, dans la circonscription.

Plus de détails et reportage à venir.