Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Dossier de maltraitance: Suite du procès de Rémy Bernier

Publié le 13 mars 2018 à 13:18, modifié le 13 mars 2018 à 17:12

Par: Mariane Lajoie

Ce matin au palais de justice de La Malbaie s’est poursuivi le procès de Rémy Bernier, dans le dossier de maltraitance envers des personnes âgées et déficientes, avec l’audition de la Défense.

L’audition a toutefois débuté à 11 heures avec un voir dire, avec une requête de la Défense de type O’Connor, qui demandait une divulgation complémentaire de preuves, soit des dossiers médicaux et des notes d’évolution. C’est demain que la juge, Johanne Roy, rendra sa décision, à savoir si elle accepte que ces documents soient remis à la Défense, et ce, malgré que la preuve soit close.

Le procès de Rémy Bernier avait débuté à la fin du mois de janvier, avec l’audition de la Couronne, qui avait appelé à la barre quelques témoins, et où il avait été dit que Rémy Bernier avait utilisé des oreillers sur le visage de ses patients.

Cet après-midi, l’avocat de l’accusé, maître Labrecque, fera entendre un témoin, et demain, un second. Les plaidoiries quant à elle sont prévues le 6 avril.

Rémy Bernier est le propriétaire des deux centres d’hébergement qui accueillaient des personnes en perte d’autonomie ou souffrant de déficience intellectuelle sévère, où auraient été commis les sévices. Il fait face à onze chefs d’accusations entre autres de voies de fait simples, armés et de menaces et aurait fait neuf victimes entre 2013 et 2015.

Quatre autres personnes impliquées

Jean Coutu avait plaidé coupable aux trois chefs d’accusation qui pesaient contre lui. En juin 2016 il avait écopé d’une peine de 30 mois de prison, mais une fois sa détention préventive soustraite, il ne lui restait qu’onze mois à faire.

De leurs côtés, Lisette Belleau et André Demers avaient tous les deux été acquittés, faute de preuves.

Herman Warren connaîtra la date de son procès le 5 avril.