Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Difficile de se procurer une motoneige

Publié le 27 octobre 2021 à 17:04, modifié le 27 octobre 2021 à 17:05

Par: Francis Gallant

Les trois concessionnaires de motoneige de Gaspé ont une réelle difficulté à s’approvisionner. Ils accumulent des retards de livraison pour leurs clientèles.

« Au niveau des motoneiges, il y a un problème. Les motoneiges dans certains cas arrivent incomplètes », débute Michel Cloutier, gérant des Équipements Motorisés de Gaspé.

Un autre secteur qui n’échappe pas à la difficulté d’approvisionnement. Avec la saison hivernale qui est à nos portes, les concessionnaires de motoneiges peinent à répondre à la demande.

 

 

« On est à la merci de BRP pour recevoir les pièces manquantes, ça amène souvent des délais, que les clients n’aiment pas évidemment et nous non plus, mais on doit faire avec », dit Michel Cloutier.

Le fabricant et fournisseur ne serait pas en mesure de livrer suffisamment de pièces électroniques essentielles au bon fonctionnement de la motoneige.

« Ils ont tous le même problème et c’est l’électronique.  On parle des boîtes électroniques ECM, dans notre jargon, on parle des cadrans et ainsi de suite. C’est un peu généralisé dans le monde mécanique. Par contre cette année on est touchés vraiment fort, puis évidemment ça amène des problèmes », ajoute Michel Cloutier.

Un autre concessionnaire gaspésien serait en rupture de stock pour certains modèles plus difficiles à se procurer. Le cœur du problème serait relié à la production sur les chaînes de montage.

« Ce n’est pas le modèle qui est compliqué, une boîte électronique va servir pour différents modèles. C’est une boîte programmée qui peut être installée soit dans une machine utilitaire ou sportive. C’est la programmation qui fait la différence, donc ces pièces-là, Bombardier les a en quantité insuffisante, au niveau des montages de machines et d’opération », selon le gérant des Équipements Motorisés de Gaspé.

Les délais de livraison seront plus difficiles à respecter.

« Pour les délais, normalement, on devrait être en mesure de fournir toutes nos machines à nos clients de l’automne, pour le début de l’hiver. On parle de décembre, peut-être janvier dans certains cas. C’est toujours avec espoir évidemment », termine Michel Cloutier.

Bombardier n’a pas voulu nous faire connaitre les raisons de ces retards de production. Il serait donc recommandé de commander dès que possible afin d’éviter de longs délais de livraison.