Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Desjardins octroie 1M $ à cinq projets au KRTB

Publié le 31 mai 2019 à 13:27, modifié le 31 mai 2019 à 15:15

Par: Eve Beauregard

Près d’un million de dollars sera octroyé par Desjardins dans le but d’appuyer cinq initiatives au KRTB.

De ces 945 000 dollars, 500 000 seront accordés au Parc Maritime de la Pointe de Rivière-du-Loup et 250 000 $ au Centre de jour de la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB.

À cela s’ajoute 65 000$ pour le camping Pohénégamook Santé Plein Air, 100 000$ pour le Centre d’innovation de Dégelis et 30 000$ pour l’Atelier de transformation agroalimentaire des Basques. Ces montants serviront entre autres à l’amélioration des installations déjà en place.

Pour faire ces sélections, le président du mouvement Desjardins explique qu’il travaille en étroite collaboration avec les caisses des régions qui sont en mesure de bien cibler les besoins financiers dans leur milieu.

« Nos administrateurs de caisse, nos directeurs, directrices générales de caisse qui sont branchés partout sur le territoire. C’est souvent par eux que les projets émergent et ensuite ce sont eux qui font les sélections finales et qui nous recommandent les projets », explique Guy Cormier.

Cet appui financier provient du Fonds de 100M$, instauré en 2016 et d’une durée de 3 ans. L’objectif du fonds est de soutenir des initiatives et des projets à travers le Québec et l’Ontario. L’an dernier, 1M$ a également été accordé dans l’Est-du-Québec, cette fois-ci dans la région de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine.

Situation précaire des points de services Desjardins

Plusieurs points de services, tels que des comptoirs et des guichets, ferment leur porte depuis quelques temps dans la région. Questionné à ce sujet, Guy Cormier assure qu’il ne s’agit jamais d’une décision facile à prendre et lorsqu’une fermeture s’impose, on ne le fait jamais de gaieté de coeur : « À chaque fois qu’on prend ces décisions-là, on prend le temps de s’asseoir avec le milieu, on s’assoit avec les élus, on cherche des solutions. Souvent, on a des navettes, on a des coupons taxis, on accompagne les membres. Je pense qu’on fait ça de façon adéquate. »