Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des médecins de Rivière-du-Loup feront don d’une partie de leur salaire

Publié le 6 mai 2020 à 18:32, modifié le 7 mai 2020 à 11:37

Par: Marie-Eve Cloutier

Alors que le Bas-Saint-Laurent demeure relativement épargné par la COVID-19, des médecins de la région de Rivière-du-Loup ont décidé de contribuer plus largement à la lutte, à leur manière.

Le Dr François Caron a répondu présent lorsque le premier ministre François Legault a appelé les médecins spécialistes à prêter main-forte au réseau de la santé.

« Cependant, je n’ai pas été appelé à travailler en ville et la situation dans les CHSLD n’est pas la même ici que celle à Montréal. Par contre, nous avons été réaffectés pour offrir des soins à domicile », explique le médecin interniste au Centre hospitalier régional du Grand-Portage.

Comme d’autres confrères, il a senti la controverse entourant l’entente de rémunération des médecins spécialistes liée à la crise de COVID-19. « Il y avait clairement un inconfort dans la communauté médicale et la communauté en général », explique le Dr Caron.

Pour y remédier, une douzaine de ses collègues et lui feront don d’une partie de leur salaire à la Fondation de la santé pour chaque intervention de soins à domicile. « Une partie de notre revenu qu’on jugera excédentaire sera versé dans un fonds », précise le médecin.

Un coup de pouce apprécié

Le geste arrive à point pour la Fondation de la Santé de Rivière-du-Loup qui a dû annuler certaines activités de financement.

« Les besoins en santé sont toujours présents. C’est le fun de voir l’interne s’impliquer autant, ça fait du bien », lance Isabelle Dubé, présidente de la Fondation.

Car même en temps de pandémie, la Fondation poursuit sa mission. « On a fait l’achat de tablettes pour les soins palliatifs, les soins infirmiers. On est en train de regarder pour faire l’achat d’un bronchoscope pour les soins intensifs », nomme en exemple Isabelle Dubé.

« La santé des gens ne dépend pas seulement du travail qu’on fait dans les hôpitaux, elle dépend aussi de ce qui se passe dans la communauté », ajoute le Dr Caron.

Le fonds sera mis sur pied dans les prochains jours.