Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des fraudeurs se font passer pour la santé publique

Publié le 15 janvier 2021 à 18:17, modifié le 15 janvier 2021 à 18:25

Par: Louis-Philippe Arsenault

Des fraudeurs se font passer pour la santé publique au téléphone. Certains profitent de la situation pour recueillir des informations personnelles à des citoyens, avant d’annoncer de faux résultats de test à la COVID-19.

« Cette dame-là m’a dit : « J’appelle de la part de la santé publique, saviez-vous madame Guillemette que votre test de Covid était positif?  » J’ai dit : « C’est parce que je n’ai pas passé de test, ça fait deux fois que vous m’appeler pour ça » », relate la résidente de Gaspé, Nancy Guillemette.

La personne au bout du fil  avait plusieurs informations sur la citoyenne, des données que cette dernière n’avait jamais divulguées. « C’est ma date de naissance, c’est mon ancienne adresse, je ne comprends pas je n’ai pas passé de test de Covid, et puis là elle m’a demandé le nom de mes parents. Là j’ai dit, « ok,  c’est assez » », raconte-t-elle.

La santé publique indique que les appels se déroulent différemment. « Quand on appelle une personne qui a eu un résultat positif on lui dit d’abord madame vous avez passé un test par exemple hier ou vous avez passé un test ce matin et votre résultat est positif et je vous appelle pour informer des mesures que vous devez prendre d’isolement, etc. », explique le directeur de la Santé publique pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, Dr Yv Bonnier-Viger.

En aucun cas des informations personnelles ne sont demandées mises à part le nom de la personne. « Parce que nous on a toutes les données d’identifications. En passant le test, on a leur numéro d’assurance maladie, etc. », ajoute le Dr Bonnier-Viger.

Mais madame Guillemette elle est loin d’être la seule qu’on a voulu piéger de la sorte. Le CISSS de Chaudière-Appalaches a lancé un appel à la vigilance sur les réseaux sociaux cette semaine. La Sureté du Québec souligne que ce genre de fraude qui vise à effectuer un vol d’identité est courante.

« Dépendamment de ce qui se passe, de quelle période de l’année, les arnaqueurs vont profiter de cette situation-là », mentionne Claude Doiron, porte-parole de la Sureté du Québec.

Et les techniques des fraudeurs sont de plus en plus crédibles. « Avec tous les moyens technologiques qu’ils ont à leur disposition, ils sont en mesure maintenant de faire afficher le nom qu’ils veulent sur votre afficheur téléphonique », affirme M. Doiron.

« Si j’avais eu à passer un test moi, je ne me serais jamais méfié ». Mme Guillemette a donc mis un terme à l’appel, mais invite, elle aussi, la population à être vigilante.