Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des centaines de poissons morts au lac Saint-Mathieu : des analyses en cours

Publié le 29 juin 2020 à 17:07, modifié le 30 juin 2020 à 12:32

Par: Fabienne Tercaefs

Il y a quelques semaines, de nombreux éperlans arc-en-ciel ont été retrouvés morts dans le lac de Saint-Mathieu-de-Rioux. Une situation qui inquiète.

Il reste encore quelques poissons morts à certains endroits sur le rivage, mais ce n’est rien par rapport au nombre observé à la fin du mois de mai. «C’était une quantité importante parce qu’il y en avait un peu partout sur les rives du lac. Moi j’ai même fait une sortie en kayak et on trouvait des spécimens qui flottaient tous les 5-6 pieds. C’était tous la même espèce, de l’éperlan arc-en-ciel,» explique le président de l’association  de protection du lac Saint-Mathieu, Jean Lamoureux.

On parle de centaines, voire de milliers de poissons morts. L’association  a préféré alerté le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs : «Les spécialistes nous ont demandé de recueillir des spécimens. Ils sont venus les chercher et les ont envoyés pour analyse à la faculté de médecine vétérinaire de Sainte Hyacinthe. Il y a un réseau de spécialistes là.»

Selon les premières analyses de la faculté de médecine vétérinaire, les poissons étaient plutôt dans de bonnes conditions. De nouvelles analyses, cette fois toxicologiques sont en cours. «On a eu une vague de chaleur après la fonte des glaces qui a été assez tardive cette année. Est-ce que ça a accélérer une éclosion de certains types d’algues microscopiques qui auraient pu relâcher des toxines? Ce sont probablement les tests qui vont nous donner des données la dessus, c’est dans le domaine des hypothèses,» s’interroge Jean Lamoureux.

La municipalité se veut plutôt rassurante sur ce phénomène. «Ce serait plus inquiétant si on voyait des gros poissons parce que la truite c’est quand même un poisson qui est quand même plus fragile à des contaminants s’il y avait contaminants, mais on n’a pas vu rien de ça,» estime le maire de Saint-Mathieu-de-Rioux, Roger Martin.

 

Quant à savoir si la situation pourrait affecter la saison touristique ? «Je ne penserai pas. Il y a une petite inquiétude à savoir c’est quoi qui a provoqué ça, mais c’est juste une variété de poisson,» renchérit le maire.

La municipalité est prête à agir au besoin : «S’il y a quelque chose qu’on peut corriger on va le faire si possible ou sinon si c’est un phénomène naturel, on verra à ce moment-là, » conclut Roger martin.