Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

De nombreuses réactions au décès de Bernard Landry

Publié le 7 novembre 2018 à 18:19, modifié le 7 novembre 2018 à 18:19

Par: Marie-Eve Cloutier

Les réactions sont nombreuses à la suite décès de Bernard Landry. L’ancien premier ministre du Québec s’est éteint hier matin, à l’âge de 81 ans.

M. Landry a occupé le poste de vice-premier ministre de 1994 à 2001, avant de succéder à Lucien Bouchard comme de 2001 à 2003.

« J’ai eu l’occasion de le rencontrer une fois alors que j’étais directeur général de l’Institut des technologies agroalimentaires. Il pouvait discuter d’agriculture, d’économie agricole, de différentes choses. On était dans l’international. Alors c’était vraiment une personne à la fois accessible, simple, mais très connaissant », raconte André Simard, ex-député péquiste dans Kamouraska-Témiscouata et actuel maire de Saint-Roch-des-Aulnaies.

« Il avait toujours une vision sociale. Il voyait d’abord les gens avant de voir l’argent. Et ça, je pense que c’est important. C’est une façon intéressante de voire le développement économique. Je pense qu’on aurait avantage à s’en inspirer davantage aujourd’hui », mentionne pour sa part Vincent Couture, ex-candidat du PQ dans Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Plusieurs municipalités du Québec ont mis leurs drapeaux en berne afin de rendre hommage au politicien.

La signature de la Paix des Braves, soit l’entente avec le Conseil des Cris pour le développement des ressources dans le Nord québécois, a notamment marqué sa carrière politique.

Ses funérailles d’État auront lieu mardi après-midi à Montréal.