Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19: Une centaine de professionnels en soins ne seraient pas vaccinés au Bas-Saint-Laurent

Publié le 12 octobre 2021 à 16:44, modifié le 12 octobre 2021 à 16:55

Par: Cimon Charest

Il est minuit moins une pour le système de Santé. Dès ce vendredi, le personnel de soins qui n’est pas adéquatement vacciné sera suspendu sans solde.

Au Bas-Saint-Laurent, en date du 6 octobre, ça représente une centaine d’infirmières, infirmières auxiliaires, préposées aux bénéficiaires, techniciens et personnels de soins, selon la FIQ.

De son côté, le CISSS du Bas-Saint-Laurent refuse de commenter le nombre d’employés qui seront suspendus sans solde le 15 octobre. Il travaille toujours à mesure les impacts potentiels que ce manque d’employés va engendrer. Un plan de contingence sera mis sur pieds d’ici peu.

« En ce moment, ce qui nous inquiète le plus, c’est le manque (d’information). On ne sait pas où on va se retrouver en fin de journée demain. » — Simon Dubé, représentant national du syndicat de l’APTS, région Bas Saint-Laurent.

L’inquiétude se fait se certainement ressentir. Autant à l’intérieur des hôpitaux, qu’à l’extérieur !

« C’est sûr que les usagers qui ont des chirurgies en attente, ça les inquiète. Pourquoi? Parce que ça fait que l’attente en chirurgie fait en sorte que leur santé se détériore tranquillement », déplore Marielle Raymond, du comité des usagers du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

« À l’instant qu’il y a un retrait d’effectif, l’effet est immédiat », ajoute M. Bérubé.

Le comité des usagers du CISSS du Bas-Saint-Laurent lance un message aux infirmières qui refusent toujours de se faire immuniser.

« Je me demande, qu’est-ce qu’on fait dans un hôpital si on n’y croit pas? Pensez que si c’était un de vos enfants qui était dans une chambre d’hôpital avec la COVID et qui serait là depuis un an? Peut-être que vous penseriez à vous faire vacciner. »