Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : Des Gaspésiens soulagés de pouvoir célébrer Noël

Publié le 23 décembre 2021 à 15:50, modifié le 23 décembre 2021 à 17:27

Par: Emmanuel Renaud

Le gouvernement Legault a annoncé hier que les Québécois pourront se regrouper dix personnes à Noël, les rassemblements devront toutefois être limités à partir du 26 décembre. Les Gaspésiens rencontrés comprennent les décisions prises par le gouvernement Legault et sont en quelque sorte soulagés de pouvoir célébrer Noël.

Plus de peur que de mal dans la population suite à l’annonce de mercredi de François Legault.

 

« On était censé être 12, mais on a baissé ça à 8. Ça va faire des belles fêtes quand même. Une chance qu’on a de la neige. »

« Très d’accord avec ça, c’est une pandémie, je me dis qu’on a un rôle à jouer et qu’il faut le faire »

« Moi je suis d’accord avec ça, on avait déjà coupé à six au lieu de 20. »

« Je pense que qu’est-ce qu’il nous a annoncé, ça bien de l’allure! »

« Je trouve ça un petit dur, mais c’est la vie, je crois. »

 

À partir du 26 décembre, les rassemblements dans les résidences privées seront limités à six personnes ou les occupants de deux résidences.  Le premier ministre conseille aux non-vaccinés de rester chez eux. Les mêmes règles s’appliqueront dans les restaurants.

« Nous autres on est content de voir que oui il y a une restriction qui passe de 10 à six personnes assises par table ou deux bulles familiales. Dans un sens, ce n’est pas trop une grosse perte parce qu’on est capable de jouer autour de ça avec nos autres tables. On est capable d’accueillir des gens quand même. On reste heureux de rester ouvert et de ne pas être obligé de se reconfiner totalement comme on a eu besoin de le faire l’année dernière », affirme le propriétaire du restaurant Au Fin Gourmet, Jacob Whittom.

Pour les fidèles, les célébrations de Noël pourront bel et bien avoir lieu. Les lieux de culte pourront accueillir des regroupements de 250 personnes ou 50% de leur capacité maximale. Le passeport vaccinal sera toutefois exigé.

« Je crois que pour la plupart des gens, ils sont heureux de savoir qu’au moins on pourra se rassembler tout en respectant les consignes données […] Et puis porter cette joie-là, même s’ils ne pourront pas l’exprimer comme nous avons l’habitude de l’exprimer il y a deux ans », mentionne le prêtre Patrick Gnivo.

Les citoyens de Carleton-sur-Mer devront se trouver un plan B pour la messe de minuit et celle du 25 décembre. Un problème de chauffage force l’annulation des célébrations.