Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

CIUSSSCN: Les fournisseurs charlevoisiens pénalisés

Publié le 12 juin 2018 à 17:15, modifié le 12 juin 2018 à 17:15

Par: Mariane Lajoie

Depuis novembre dernier, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a adopté une nouvelle politique d’approvisionnement centralisée à la grandeur de son territoire. Ce qui fait que plusieurs fournisseurs de Charlevoix ont perdu des contrats. Une situation dénoncée par la CSN et les élus.

Une demi-douzaine d’entrepreneurs qui fournissaient le CIUSSS de la Capitale-Nationale se sont vus retirer d’importants contrats, dernièrement.

«Que ce soit dans le transport, l’approvisionnement directement. On ne parle pas de choses très pointues au niveau médical, mais ne serait-ce que la peinture dans les quincailleries, des travaux habituels de nettoyage», énumère le préfet de la MRC de Charlevoix-Est, Sylvain Tremblay.

«Il y a des fournisseurs de services que certains ont fourni des services depuis plus de 30 ans et là, du jour au lendemain, se retrouvent à l’écart, n’ont été informés de rien», déplore la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches, Ann Gingras.

Le nouveau système d’approvisionnement centralisé favorise les plus grosses entreprises, souvent de Québec, qui peuvent offrir un meilleur prix.

«S’ils prennent le prix toujours le plus bas, en soumission, ça veut dire que souvent nos entreprises ne sont pas capables de coter. Il faut avoir une modulation», propose Sylvain Tremblay.

«Il faut qu’on soit capable de tenir compte des spécificités. On ne peut pas avoir une politique mur à mur. On doit tenir compte du prix que ça coûte quand on vient appauvrir une région», martèle Ann Gingras.

«Quand on voit aussi l’exode des jeunes, avec des emplois fort importants et intéressants, qui décident de s’en aller à l’extérieur parce que c’est plus, au niveau des postes, il y a eu des coupures, des postes sont fermés, ou on leur offre quelque chose de plus intéressant à Québec», remarque la préfet de Charlevoix, Claudette Simard.

Le PDG du CIUSSS de la Capitale-Nationale, n’a pas tardé à réagir. Il assure que la Chambre de commerce de Charlevoix sera rencontrée prochainement pour qu’elle puisse aider les entrepreneurs à ne manquer aucune opportunité d’affaires.»

«On va organiser une ou des rencontres pour permettre de donner l’information aux entrepreneurs, et même des formations aux entrepreneurs et ils vont pouvoir saisir toutes les opportunités pour être capable d’aller chercher les contrats pour la région de Charlevoix», mentionne Michel Delamarre.

Une séance du conseil d’administration du CIUSSS de la Capitale-Nationale est prévue ce soir. Les élus y seront pour demander que la politique soit modifiée.