Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Cimenterie McInnis vendue à des intérêts brésiliens : bonne nouvelle selon le maire de Port-Daniel

Publié le 3 mai 2021 à 16:18, modifié le 4 mai 2021 à 16:31

Par: Guillaume Cotnoir Lacroix

La cimenterie McInnis de Port-Daniel-Gascons est officiellement passée à des intérêts brésiliens vendredi dernier. Votorantim Cimentos a acquis 83% des parts, tandis que la Caisse de dépôt et placement du Québec détiendra 17%. Le maire de Port-Daniel-Gascons, Henri Grenier, se réjouit de la transaction.

« Pour la population de Port-Daniel-Gascons, c’est une excellente nouvelle », lance-t-il d’entrée de jeu. Après plusieurs années d’incertitude, l’avenir de la Cimenterie McInnis est finalement assuré, estime le maire.

« Ça vient consolider l’entreprise Ciment Mcinnis, ça vient assurer la continuité de Ciment McInnis également. C’est bon pour les emplois, ça vient d’assurer les emplois, et ça, c’est très important. » – Henri Grenier, maire de Port-Daniel-Gascons

Dans le cadre de cette transaction, le nouvel acquéreur s’est engagé à maintenir les emplois et les installations au moins jusqu’en 2029. Une formalité selon le maire de Port-Daniel, Henri Grenier.

« Ils n’ont pas acquis la cimenterie McInnis pour du court terme. C’est du moyen, c’est du long terme. Ça, il ne faut pas y porter attention », poursuit-il.

La cimenterie fait parler d’elle pour les mauvaises raisons depuis des années. Les quantités faramineuses de gaz à effet de serre produites ont inquiété les citoyens et les politiciens. Votorantim Cimentos compte s’attaquer au problème, notamment en considérant l’utilisation de la biomasse forestière comme source d’énergie. Une idée qui plaît au maire de la municipalité.

« On parle de récolte de bois en forêt. On parle d’emplois également, on parle de transport, on parle aussi d’usine de conditionnements. Au niveau environnemental c’est un autre plus pour diminuer les émissions de gaz carbonique chez Ciment McInnis », ajoute l’élu, qui a aussi obtenu des informations de Votorantim Cimentos voulant que l’entreprise ait l’idée d’utiliser des déchets comme source d’énergie.

Le maire Grenier se dit confiant que la multinationale règle le problème de poussière dans l’air, qui a dérangé les citoyens  l’été dernier.

« Ils parlent d’investir plusieurs dizaines de millions de dollars pour l’usine de Ciment McInnis pour la rendre encore plus performante, et pour éviter les émissions de poussière dans l’environnement. » – Henri Grenier

L’entreprise s’est également dite ouverte à la possibilité de publier ses rapports concernant la qualité de l’air.