Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Année haute en émotions pour Sylvain Roy

Publié le 28 juin 2019 à 16:38, modifié le 28 juin 2019 à 17:07

Par: Louis Laflamme

Le député de Bonaventure dresse un bilan positif de sa dernière année au parlement, malgré la déconfiture de son parti aux dernières élections, et ses problèmes de santé. Sylvain Roy a combattu un cancer avec succès, ce qui relativise le fait d’être aujourd’hui dans le troisième groupe d’opposition. CHAU Nouvelles s’est entretenu avec lui.

« J’ai quand même eu une année assez intense »

C’est un Sylvain Roy serein et paisible qui revient sur sa dernière année en politique. Elle a d’ailleurs commencé de façon assez brutale, avec un diagnostic de cancer de la gorge.

« Le pire dans une situation comme celle-là, c’est l’imprévisibilité. […] On a eu le traitement, et tout ça. Et par la suite, je n’ai jamais arrêté. Donc je n’ai pas pris le repos que le médecin m’avait prescrit. »

« Et à partir du moment où j’ai su où je m’en allais, ça m’a libéré. Et je pense que l’adrénaline d’une campagne électorale m’a permis de ne pas subir des effets secondaires des traitements comme j’aurais dû les avoirs. »

Au terme de la campagne provinciale à l’automne 2018, c’est un siège au sein de la 3e opposition qui l’attendait.

« Pour moi, le changement de chaise, ça n’a pas signifié grand-chose. Si ce n’est qu’une place géographique différente au parlement. Personnellement, ça n’a pas ralenti ma volonté et mon ardeur politique. »

Deux dossiers l’on particulièrement animé et rendu fier cette année.

« La commission parlementaire sur l’impact des pesticides sur la santé et l’environnement. C’est quand même une boîte de pandore qui va être ouverte. Beaucoup de gens sont très nerveux. Et on va faire la lumière sur l’un des enjeux environnementaux les plus importants qu’est l’agriculture.»

« Au niveau régional, une chaise en dialyse de plus pour un monsieur qui devait s’expatrier à Rimouski. Ça, j’étais fier »

À l’aube de ses vacances, Sylvain Roy prend la vie au jour le jour, et ne se presse pas pour prendre de décision quant à son avenir en politique. Il assure quand même qu’il restera en place pour le reste de son mandat.

« Il y a des journées où on trouve ça lourd, d’autres journées, ça va bien. Mais ça va être une décision familiale. Ma conjointe m’accompagne dans cette aventure, cette odyssée depuis quand même tout près de 7 ans. On traversera le pont quand on va arriver à la rivière. »

Le député de Bonaventure se dit satisfait du travail accompli, mais affirme que ce sont aux concitoyens de juger de son travail.

« Ce n’est pas à moi à dire si c’est positif. C’est à la population. Et les signaux que j’ai quand je me promène. Il n’y personne qui me tire des tomates. »